fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle et Harry: comment se protègent-ils de la presse à scandale ? [DOSSIER]

Meghan Markle et Harry: comment se protègent-ils de la presse people ?

Depuis leur Megxit, la vie de Meghan Markle et Harry a pris un tout autre tournant. Quelle stratégie ont-ils pour contrer la presse people ?

Meghan Markle et Harry sont un peu les « voyous de la royauté ». Sans cesse épiés, la vie des Sussex a pris un nouveau virage pour contrer les attaques des tabloïds. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Harry et son épouse Meghan Markle ont défié toute la famille royale, en annonçant leur départ. Outre le clan Windsor, le couple a aussi déçu l’opinion publique.

Le duc et la duchesse de Sussex ne sont pas non plus épargnés par la presse. Ils croisent donc le fer pour préserver leur vie privée et se dépêtrer des scandales.

Cible préférée des paparazzi, Meghan Markle est alors taxée de mauvaise mère, de « méchante », de croqueuse de diamants voire même de manipulatrice.

De son côté, Harry craint alors que « l’histoire ne se répète ». Il faut dire que sa mère, Diana, a perdu la vie après avoir fui les paparazzi.

Tiraillés entre les critiques des Windsor et les attaques de la presse à scandales, le frère de William et sa compagne Meghan Markle ont donc voulu se protéger.

Meghan Markle et Harry: comment se protègent-ils de la presse à scandale ?
Meghan Markle et Harry: comment se protègent-ils de la presse à scandale ?

Meghan Markle, Harry: Ils tournent la page de Sussex Royal

Première mesure pour braver les scandales : rompre avec Sussex Royal. Preuve qu’ils ont décidé d’assumer le divorce avec la famille royale, mais pas que.

Meghan et Harry ont donc tout bonnement désactivé les commentaires. « Il y aura un dernier post sur le compte @Sussexroyal, après quoi, il passera en archives », a écrit leur porte-parole.

Une manière donc de faire plaisir d’un côté à la famille royale, qui ne refuse que le couple utilise le mot « royal » pour son asso. Mais c’est aussi un moyen pour eux de se prémunir des ragots et faire taire les trolls.

Meghan Markle et Harry font donc d’une pierre deux coups.  Tout d’abord, ils musellent les haters en les empêchant de commenter, puis ils masquent ceux qui ont déjà été postés.

Par la même occasion, le couple a levé le voile sur le nouveau projet qui remplacera Sussex Royal. Mauvais timing, en cette période de Covid-19, car le couple n’a pas fait l’unanimité avec cette annonce.

Cela étant, grâce à ce coup de com, ils tentent de noyer le poisson. « Merci à [vous] – pour le support, l’inspiration et pour cet engagement commun pour ce qu’il y a de juste dans le monde », lit-on alors dans leur dernier post.

Le message utilise aussi tout un vocabulaire positif, comme « vous avez été super », histoire de ne pas alimenter la polémique plus que cela. En court-circuitant « Sussex Royal », le duc et la duchesse annoncent tourner la page.

 

 

Meghan Markle et Harry: une bonne com face aux scandales

Pour se parer des attaques de ses détracteurs, Meghan Markle et son époux font preuve d’adresse. Dès lors que le nom de leur fondation, Archewell, a été dévoilé, ils ont préféré rester de marbre et tirer profit de la situation.

Eh oui, le nom de leur asso a fuité, « Archewell ». Qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler le nom de leur fils, Archie.

Le site de leur fondation a alors été piraté et redirigé vers un clip de Kanye West et Jamie Foxx : « Gold Digger ». Le message est fort : Meghan Markle serait une chercheuse d’or…

Pour se prémunir de tout ça, le duo a donc préféré en jouer, et communiquer autour de leur marque. « Quand l’information a été révélée, nous avons souhaité partager l’histoire de ses origines », écrivent-ils.

À lire ces lignes, on dirait presque qu’ils minimisent ce piratage. « Nous avons hâte de lancer Archewell quand ce sera le bon moment », ont-ils conclu.

« Archewell combine un mot ancien qui implique force et action », indique le couple. Preuve qu’ils vont désormais prendre le taureau par les cornes, plutôt que de s’embourber dans les polémiques.

 

 

Une sécurité coûteuse pour protéger le couple Sussex

En s’installant outre-Atlantique, le couple ne s’est pas vraiment ôté l’épine qu’ils ont au pied. En effet, les photographes s’attellent déjà à briser leur intimité.

On l’a déjà vu plus tôt, avec cette photo prise à la volée de Meghan Markle à peine arrivée au Canada. Elle retrouvait son fils Archie et se baladait en pleine forêt.

Face à cette armée de photographes, les Sussex ont donc dû déployer plusieurs agents pour assurer leur sécurité. Mais aussi celle d’Archie.

D’autant que les paparazzi américains sont plus féroces. À Los Angeles, leur titre de duc et de duchesse ne fait pas foi.

À leurs yeux, Harry et Meghan Markle ne sont rien de plus que des peoples. Après le confinement, ils seront donc attendus de pied ferme.

Au Royaume-Uni, les choses étaient différentes. Suite à la mort de Diana, le palais a conclu un accord avec les tabloïds, accord qui est caduque aux États-Unis.

Ça n’est pas une mince affaire, quand on sait que Donald Trump a refusé de payer la sécurité du prince et de sa compagne. Fort heureusement, le couple a aussi à sa suite d’anciens soldats pour les protéger.

Meghan et Harry pourraient investir près de 4 millions de livres, un prix coûtant pour leur sécurité. Leur choix s’est en effet porté sur deux agences qui débauchent d’anciens soldats de la Special Air Service.

La crème de la crème, donc. Il s’agit des mêmes agences que celles qui assurent la sécurité d’Angelina Jolie, Madonna ou encore Nicole Kidman, comme rappellent nos confrères de Closer.

Eh oui, les Sussex sont désormais de vraies vedettes… Autant qu’ils fassent les choses en grande pompe.