fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle déçue de la justice anglaise à cause de son procès !

Meghan Markle déçue de la justice anglaise à cause de son procès !

Le vendredi 1er mai, Meghan Markle a perdu la première manche de son procès. Elle a avoué qu'elle était très déçue de la justice anglaise !

Quelle déception ! Meghan Markle n’y croit pas ! Elle a perdu la première manche de son procès contre le Mail on Sunday. MCE TV vous raconte donc tout en détail !

C’est une affaire qui ne passe toujours pas pour l’épouse d’Harry ! Elle qui ne supporte plus les attaques incessantes des tabloïds a donc décidé d’attaqué l’un d’entre eux.

C’est donc un comble pour la Duchesse de Sussex ! Car avec Harry, ils ont pris la décision de quitter la famille royale pour s’éloigner de la sphère médiatique. Problème, les paparazzi sont plus vifs aux États-Unis et au Canada. Trop, c’en est trop !

À cela vient s’ajouter une autre affaire ! Le Mail on Sunday a diffusé une preuve accablante de ses tensions avec son père. Pour rappel, en février 2019, Thomas Markle a révélé l’intégralité d’une lettre de Meghan Markle à la presse.

Cette lettre a donc provoqué une véritable guerre entre les Sussex et la presse britannique. Mais ce vendredi 1er mai a été un jour très difficile pour la jeune femme. Elle a donc appris l’échec de son premier procès.

Chose qui lui est inconcevable puisqu’elle estime alors que son intimité a été violée. Meghan Markle en est persuadée, cette lettre a été révélée pour lui nuire !

"<yoastmark

Meghan Markle : La déception est à son maximum

Une déclaration que le juge de la Haute Cour de Londres, Mark Warby n’a pas acceptée. Meghan Markle est donc très déçue.

C’est ce qu’a donc dévoilé un porte-parole des avocats Schillings : « Le juge reconnaît qu’il existe une plainte pour violation de la vie privée et du droit d’auteur. »

« Mais nous sommes surpris de voir que sa décision suggère qu’un comportement malhonnête n’est pas pertinent. »

Il continue alors : « Nous pensons que l’honnêteté et l’intégrité sont au cœur de ce qui compte. Ou en ce qui concerne le Mail on Sunday et Associated Newspapers, leur absence ».