fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle abandonne l’une des plaintes liée à son père Thomas !

Du nouveau dans le bras de fer qui oppose Meghan Markle à Main on Sunday. Elle aurait alors abandonné l'une des plaintes liées à son père !

Il y a peu, Meghan Markle poursuivait l’éditeur d’un tabloïd : Mail On Sunday. Cela faisait donc suite à un échange de messages entre elle et son père… MCE TV vous dit tout de A à Z.

Alors que Meghan Markle était en procès contre Mail on Sunday, il semble que la duchesse rétro-pédale. En effet, plus tôt en février 2019, le tabloïd avait rendu public un échange de lettres entre elle et Thomas, son père.

Face à cela, l’épouse du prince Harry a mis les bouchées doubles et a porté plainte en avril dernier. Elle a donc choisi de se dresser contre l’éditeur de presse pour violation de sa vie privée.

Ceci dit, Meghan Markle n’a pas remporté haut la main le premier procès… 1er mai dernier, le jury a choisi de rejeter une partie de sa plainte, contraignant la maman d’Archie à revoir sa stratégie et donc à retirer ces chefs-ci.

En effet, la duchesse de Sussex retire le motif selon lequel Mail on Sunday a « harcelé et humilié » son père, Thomas. Elle retire aussi le motif selon lequel le tabloïd aurait « délibérément manipulé et exploité une personne vulnérable et fragile ».

Meghan Markle abandonne l'une des plaintes liée à son père !
Meghan Markle abandonne l’une des plaintes liée à son père !

Meghan Markle: elle doit essuyer une défaite cuisante dans son procès

Ceci dit, ce n’est pas parce qu’elle a perdu une bataille, qu’elle a perdu la guerre… Meghan Markle pourrait donc changer de paradigme lors des prochains procès, pour lui éviter un nouvel échec cuisant.

Meghan Markle reproche toujours au tabloïd d’avoir omis certaines parties de son échange. Et ce, afin de calomnier à son sujet…

Ce serait aussi, selon ses dires, l’une des raisons pour lesquelles elle est en froid avec son père. Tout cela alors que la duchesse peine à renouer avec ce dernier.

Ça n’est donc que partie remise, entre Meghan Markle et Associated Newspapers. Affaire à suivre