fbpx
Buzz
Partager sur

Le Mad Mag: Ayem Nour se confie sur ses plus gros complexes !

Bien qu'Ayem Nour s'habille de plus en plus sexy ces derniers temps, la belle avoue être énormément complexée par son corps

Ayem Nour est une maman comblée, mais elle avoue cependant ne pas assumer son nouveau corps. Elle se confie sur ses complexes dans une interview pour Purepeople.

Ayem Nour, une heureuse maman

La belle Ayem Nour s’est fait connaître entre autre pour ses formes généreuses et son corps de rêve. Comblée par son nouveau statut de maman, elle a pourtant du mal a accepter son nouveau physique. « Être maman, ça change tout. Je pensais avoir aimé avant, mais je me rends compte qu’en fait, je n’ai peut-être pas vraiment aimé ou alors très différemment.(…) Ça apaise énormément parce que l’enfant devient le centre d’intérêt et, du coup, on relativise » confie-t-elle.

Mal à l’aise dans son nouveau corps, la jeune femme tient tout de même à rester féminine. En effet, à l’occasion du lancement de Sidaction 2017, elle s’affichait avec une tenue pour le moins sexy ! De quoi mettre en avant ses formes généreuses.

Un changement physique difficile à vivre pour Ayem Nour

Depuis plusieurs mois, la présentatrice du Mad Mag tente désespérément de perdre ses kilos superflux. En vain ! Et même si elle reçoit de nombreux compliments de la part des internautes, la belle brune a révélé être très complexée.

En vacances à Marrakech avec son compagnon Vincent Miclet, Ayem Nour s’est filmée en train de nager dans la piscine… Toute habillée ! Et oui, ses formes, elle a du mal à les accepter. « J’ai très mal vécu le changement physique, très mal vécu la grossesse par rapport au poids que j’ai pris. Je fais un métier d’image, donc elle était très importante. J’ai pris beaucoup de kilos et j’ai du mal à les perdre. Donc pour l’instant, un deuxième enfant n’est pas d’actualité (…). Quand on a été une jeune femme avec un physique plus ou moins attrayant, c’est vrai que quand on prend du poids, c’est un peu compliqué. » Avoue-t-elle à Purepeople.