fbpx
Buzz
Partager sur

M.Pokora avoue, « je n’étais pas préparé pour A l’Etat Sauvage » !

M.Pokora avoue, « je n’étais pas préparé pour A l’Etat Sauvage » !
Partager
Partager sur Facebook

M.Pokora a récemment accordé une interview à TV Mag. Dans l’entretien, le chanteur a indiqué qu’il n’était pas préparé pour le tournage d’A l’Etat Sauvage

Lundi dernier, M6 diffusé un documentaire sur M.Pokora. Le reportage ne relaté pas la vie du chanteur, lorsqu’il se trouve en studio d’enregistrement ou en concert. Non, cette fois-ci, les fans du beau-gosse ont pu l’observer en mode survie, et cela a été dur. En effet, interrogé par TV Mag, M.Pokora a indiqué qu’il n’était pas « préparé » pour le tournage d’A l’Etat Sauvage.

M.Pokora n’était pas préparé

Survivre dans une jungle quand on a toujours été habitué à vivre en ville, cela peut s’avérer compliqué. Et ce n’est pas M.Pokora qui va dire le contraire. En effet, le chanteur a expliqué à TV Mag : « J’avais envie de vivre une aventure physique en plein air et je savais que j’allais apprendre auprès de Mike Horn. Chez moi, apprendre est un besoin. » confie-t-il, avant d’ajouter « Mais je ne m’attendais pas à ça! Dès les premières heures, ça a été infernal. Dans le documentaire, il y a beaucoup de choses qu’on ne voit pas, qui ne rendent pas compte des difficultés traversées. Pourtant, je suis sportif, endurant, mais il faut croire que j’étais préparé pour d’autres choses, à d’autres conditions »

Avant de parler du manque d’heure de sommeil : « Dans la vie, cinq ou six heures me suffisent. Mais dans la jungle je ne dormais pas plus de deux heures, et par phases. Un bruit, un courant d’air, un barrissement me réveillaient. Au matin, j’avais les jambes tremblantes. »

M.Pokora parle de ses peurs

Il a beau être grand, musclé et tatoué, M.Pokora l’a avoué : il a eu peur à certains moments durant le tournage. Il a confié : « Une première fois quand je suis tombé en descente et que j’ai roulé sur les pierres, emporté par mon sac à dos. Et une autre sur la falaise au moment de sauter. »

Il a ensuite parlé du fait qu’il n’avait pas pris les vêtements adéquates : « Contrairement à Mike Horn, qui portait des vêtements légers en microfibre, je n’avais pris que des tenues en coton – caleçon et chaussettes compris. Elles n’ont jamais séchées. Je n’avais pas les chaussures adéquates non plus. Ça a rendu les choses plus difficiles encore. »