fbpx
Buzz
Partager sur

M Pokora absent aux Victoires de la musique, la direction s’explique !

M Pokora absent aux Victoires de la musique, la direction s'explique !
Partager
Partager sur Facebook

La direction des Victoires de la Musique a expliqué pourquoi M Pokora n'était pas sélectionné cette année encore, suite à son coup de gueule !

Après que M Pokora ait poussé un coup de gueule dans TPMP contre les Victoires de la musique, le directeur général de la cérémonie à répondu ! Découvrez sa réponse !

M Pokora déçu de ne pas être sélectionné aux Victoires de la Musique ?

Cette année encore, M. Pokora ne figure pas dans la liste des artistes de la chanson nommés à la Cérémonie des Victoires de la Musique. Invité sur le plateau de Touche pas à mon Poste le mercredi 11 janvier, le chanteur avait poussé un petit coup de gueule « Je vends trop d’albums, je crois… . Il renchérit. » C’est vrai, quand tu es trop populaire, tu ne peux pas… ». En 2013, le chanteur avait déjà confié à Europe 1.« Quand on regarde les gens qui sont récompensés aux Victoires de la Musique, c’est rarement les chanteurs populaires. Quand on regarde les gens qui sont récompensés aux Victoires de la Musique, c’est rarement les chanteurs populaires. Je pense que même si on m’invitait , je n’irais pas, ce n’est pas mon truc ».

L’album de M Pokora « pas suffisamment remarquable pour être sélectionné » !

Mais M Pokora a-t-il raison ? Le directeur général des Victoires de la musique, Gilles Desangles est revenu sur la polémique.« C’est simplement qu’il n’y a pas suffisamment de votants qui ont considéré que l’album de Matt Pokora était suffisamment remarquable pour le sélectionner«  a-t-il raconté dans une interview accordée à Télé Star. L’Académie des Victoires est en effet composée de 600 votants professionnels de la musique scindés en trois catégories (200 musiciens, 200 producteurs, 200 représentant des médias). « On ne se fonde pas sur des résultats objectifs comme les chiffres de vente. Le choix subjectif est assumé, explique Gilles Désangles. On propose ainsi un autre regard sur l’actualité musicale. En revanche, aucune maison de disques, même si elle votait massivement pour un artiste, ne peut l’élire seule. »