fbpx
Buzz
Partager sur

Léna Situations: Comment la Youtubeuse de 22 ans transforme en or tout ce qu’elle touche !

Léna Situations: Comment la Youtubeuse de 22 ans transforme en or tout ce qu'elle touche !

Léna Situations a changé la mode mais aussi son terrain de jeu : Youtube. L'influenceuse s'est depuis lancée dans plein de projets à succès.

Rien n’arrête Léna Situations, mais attention au virage à 180 degrés. À 22 ans, bientôt 23, la youtubeuse s’affiche avec les plus grandes stars, détend le monde de la mode avec son visage poupin et sort même un livre qui cartonne. Elle est jeune, elle a du talent, elle casse les codes, c’est super. Oui mais voilà, se concentrer sur ces résultats impressionnants ne rend pas service à son travail acharné… Et celui de créateurs largués par un système basé sur un marketing qui nous en met plein la vue.

Issue d’une nouvelle vague « d’influenceurs » elle a ses trucs bien à elle. Léna Mahfouf de son nom civil, a sorti son épingle du game en à peine quatre ans. Ou plutôt, en a bien compris les règles… Que doit-on lire dans son succès aussi fulgurant qu’extravagant ? 

Léna Situations: Comment la Youtubeuse de 22 ans transforme en or tout ce qu'elle touche !

Léna Situations brise le plafond de verre

Léna Situations a atteint ces jours-ci des cercles d’influence qui lui restaient encore jusque là relativement fermés. Le Figaro, France Inter, Courrier Internat… lâchent plein d’articles sur son succès. Qu’a-t-elle bien pu faire cette fois-ci ? Voilà ce qui fait tomber de leur chaise les gardiens du temple… Son livre Toujours plus, publié aux éditions R. Laffont s’écoule plus vite que les best-sellers de Marc Lévy ! Oh Dieu !

Après avoir fait sa petite tempête dans le monde de Youtube et de la mode (les deux en même temps)… Léna Mahfouf s’attaque donc au monde cloîtré et feutré de « l’édition ». Et comme pour tout le reste, elle réussit avec brio. À peine trois semaines après parution, son livre a déjà été vendu à plus de 60 000 exemplaires. Résultat : réimpression en cours de… 150 000 copies ! Alors que la campagne de com se retrouve réduite du fait des règles liées à l’épidémie de covid.

Cela reste quand même bien dommage que ces gardiens de la culture légitime ne s’intéressent à cette créatrice de vidéos… Que parce qu’elle a brisé le verre de leur bulle avec ses chiffres coup de poing. En effet, cette couverture médiatique a tendance à encourager une culture de la performance et réduire un mouvement de fond à un phénomène.

Les chiffres. Ils définissent « l’influence » sur les réseaux sociaux. Léna Situations compte plus de 1,6 millions d’abonnés sur Youtube, 2,3 millions sur Instagram et déjà 800 000 sur l’appli TikTok alors qu’elle a commencé très récemment… L’effet Léna se résume lui aussi en un mot mathématique : positif ! Son slogan : « le positif attire le positif ». Et oui, Léna a déjà dessiné l’ébauche de sa marque, que se tatouent même ses plus grands fans : +=+.

Léna Situations : self-made youtubeuse

Comment Léna Situations en est arrivée là, pas de secret. Beaucoup de travail ! Car ça n’a pas toujours été évident pour la jeune vidéaste. Pour payer ses études ainsi qu’un semestre aux États-Unis, la jeune femme a dû cravacher. Prêts étudiants, baby sitting, consulting… Lors d’une interview Francetv Slash elle avait parlé du complexe d’infériorité qu’elle avait d’abord ressenti. Elle fréquentait alors une école privée de com spécialisée dans le luxe après son bac L. Un complexe qui l’a formée comme formatée…  « J’en voulais à mes parents de ne pas m’offrir des sacs Chanel (…) » a-t-elle confié. Mais rapidement, son ambition a pris le dessus sur sa rancoeur. « Et après j’avais plus le droit d’y penser parce que j’ai commencé à construire mon truc. »

Mais si elle ne vient pas d’un milieu aisé comme ses copines de promo, Léna Mahfouf a eu accès à d’autres privilèges. Son père s’avère être comédien et dessinateur de BD et sa mère styliste-modeliste. Elle avait déclaré lors d’une interview : « chez moi y avait des chutes de tissu partout et j’adorais ça. » Entre l’influence de sa famille et son parcours, Léna Situations a donc été très attirée par l’aspect brillant des paillettes et du beau.

Sur YouTube, Léna Mahfouf a fait grimper le nombre de vues de sa chaîne avec d’abord à coeur une ambition simple : publier une vidéo par jour. Une discipline claire et efficace qui résume tout à fait pourquoi ses fans l’adorent. Avec de la volonté, on peut s’y identifier et tenter de faire de même. Ce style en mode développement personnel, mélangé à des moments de vie cocasses, est vite devenue sa signature.

Léna Situations : vraie

Le secret de Léna Situations ? Et bien justement il n’y en a pas beaucoup… La jeune femme a joué la carte de la transparence depuis le lancement de son vlog en 2016. Elle le décrit comme « un condensé des moments les plus forts, les meilleurs comme les pires » de sa vie. La vidéaste a vite compris que si les réseaux sociaux fascinaient sa génération, ils avaient aussi de très mauvais défauts.

Elle même a construit sa confiance en elle au fil des ans. Et on a tout suivi ! Cours de théâtre, voyage et soutien de ses fans l’ont aidée à s’aimer. Cette approche d’acceptation a justement séduit ses abonnés. Ils la plébiscitent en effet pour son naturel, ses conseils pour kiffer son corps ou encore éviter des relations toxiques. Léna reine du body positive… à la Française !

Lors de la sortie de son livre, celle qui se décrit comme une créatrice de contenu n’en croyait pas ses yeux. De formation littéraire, elle voit le livre comme un objet noble. Après les réseaux sociaux, c’est une reconnaissance très spéciale que celle de ce secteur élitiste. Mais même ça, il fallait qu’elle le pimente un peu. Elle a déclaré avoir conçu son ouvrage comme elle aurait monté une vidéo. Son objectif : le rendre « interactif ».

Car depuis le début, Léna Situations a fait en sorte que l’on ne s’ennuie jamais en sa compagnie. Que ce soit décalé, fun, ou bien ouf… Les instants passés avec Léna Situations déménagent. Ils peuvent frôler le gênant, le pathétique, mais fuient le tradi à tout prix. Tout se passe comme si vous étiez en train de courir (avec elle) dans les couloirs feutrés des cercles les plus huppés de Paris. L’insolence érigée en norme.

Léna Situations : du virtuel au réel

L’intérêt des grandes marques a donné à Léna Situations les moyens de son ambition. Dior, Prada, Balmain… Les maisons qu’elle admirait sont devenues ses mécènes. Au point de brouiller les lignes déjà floues entre identité et « personal branding » ? Léna Situations assume de ne pas mettre de pubs sur YouTube… Pour garder sa liberté de création. Mais l’omniprésence des marques dans ses vidéos contredit cette prise de position. La récente collab’ de la jeune femme avec Jennyfer a d’ailleurs fait râler.

1 million de vues en moyenne par vidéo, du contenu personnel, une attitude très positive voire presque naïve… Animée par la bienveillance, Léna Situations incarne des réseaux sociaux « feel good ». Pourtant Léna Mahfouf avoue toujours ressentir le fameux « syndrome de l’imposteur ». L’influenceuse essaie toujours de stopper son anxiété, malgré tout générée par les réseaux.

La faute à Twitter, elle se doit d’être impec. Plein de fans attendent d’elle qu’ils la défendent…En tant que femme, en tant que visage de la diversité avec sa double nationalité franco-algérienne, mais aussi en tant que… petite (avec l’accent US dans le texte) ! Autant dire pour un peu tout et n’importe quoi, Léna Situations porte qu’elle le veuille ou non la parole des opprimés d’Instagram. La polémique Jennyfer est en cela révélatrice. Léna Situations a clamé qu’elle y faisait bouger les choses contre la grossophobie en introduisant la taille 44. Mais certains y ont vu de l’autopromo prématurée, alors que nombre de clientes font des tailles plus grandes. François Hollande, pourrait la conseiller pour devenir une star « normale » ?

Léna Situations : l’insider

L’hypocrisie. L‘insulte suprême balancée à la figure de nos « amis » les Youtubeurs. Beinh oui, quand on met en avant sa sincèrité… Les fans ne voient plus la différence entre le personnage public et la personne…Entre la pub et la validation, entre la marque et le modèle à suivre. Devenir une star quand on vient de YouTube : une gymnastique complexe. Les Youtubeurs et Youtubeuses validés sur une promesse d’authenticité, sont tiraillés. Entre leur devoir de sincérité et l’exigence des vues…

À la base avec Léna, pas de photos trop parfaites au détail près, de vidéo à faire pâlir de jalousie. Justement, elle jouait sur la similarité avec ses abonnés. Elle n’hésitait pas à montrer ses galères pour voir un défilé, son adoration pour une star, ses doutes… Elle a même fait de l’anxiété un sujet à part entière de sa chaîne.

Il n’était pas question pour elle de feindre l’indifférence glacée qui primait jusque là dans le milieu guindé de la mode parisienne. Léna Situations avait jeté un souffle frais sur tout ce beau monde ! Avec des étoiles dans les yeux… Mais au bout de tant de posts Insta, de plus en plus semblables à ceux des pros, cette candeur sonne un peu faux… « Ouaouh l’hôtel Palace, Ouaouh les canaux de Venise, Ouaouh ma robe Dior »… Les marques de luxe comme les médias font des ponts d’or à ces nouvelles ambassadrices de la jeunesse. Car c’est leur coeur de cible !

Léna Situations : De l’or en barre

C’est officiel, les influenceurs sont indispensables à toute campagne de com. À tel point qu’on assiste à une fusion des mondes. Avec Léna Situations en tête d’affiche, le marketing fait semblant d’être spontané. L’imperfection est célébrée, recréée en images de synthèse. L’aspect amateur est recherché, pour que le client… Pardon, le fan, puisse s’identifier. La mise en scène de la galère.

On y croyait pourtant. Avec la Gen Z, fini les séances photo(shop), déconnectées de la réalité… Les tops modèles à la beauté bionique et les mises en scène trop blings… Mais à observer la vie ouf de Léna Situations, on se demande un peu si on ne nous a pas piqué aussi quelque chose, à nous. Léna transforme-t-elle tout en or ou Léna a-t-elle été changée en or ?

Yéléna Uzan