fbpx
Buzz
Partager sur

Léna Situations ne se sent pas légitime pour débattre à l’Elysée !

Léna Situations ne se sent pas légitime pour débattre à l’Elysée1000

Sur les réseaux sociaux, la YouTubeuse Léna Situations a affirmé qu'elle ne se sentait pas légitime pour débattre à l'Elysée...

Léna Situations a pris la parole sur les réseaux sociaux. La jeune femme a reçu, il y a quelques jours, une étrange invitation. De la part de l’Élysée.

En effet, ce mercredi 28 octobre, le gouvernement a lancé « un rendez-vous mensuel de discussion. Sur l’actualité ». Le but étant de sensibiliser les jeunes. À l’épidémie du coronavirus, donc.

Léna Situations a donc reçu une invitation personnalisée. De la part du gouvernement. Une invitation qu’elle a préférée décliner. Sans prétention, donc.

Et elle n’est pas la seule à avoir reçu cette invitation. EnjoyPhoenix. Paola Locatelli. Ou encore le YouTubeur Just Rihad… Une poignée d’influenceurs ont reçu une invitation. Pour répondre à cet appel du gouvernement, donc.

Léna Situations a pris la parole sur les réseaux sociaux. Afin d’annoncer qu’elle avait décliné l’invitation. Elle a donc fait part de la nouvelle. Ce dimanche 25 octobre dernier.

Léna SItuations sur les réseaux sociaux
Léna SItuations sur les réseaux sociaux

Léna Situations ne se sent pas légitime pour débattre à l’Elysée

La jeune femme a ainsi affirmé : « N’y voyez aucune prétention. Je pense que ça peut être un événement très intéressant pour répondre aux questions des plus jeunes sur l’épidémie ». Et elle ne s’est pas arrêtée là.

Elle a donc enchaîné : « Pour l’instant, je ne me sens pas assez préparée. Ni légitime pour le faire bien. En si peu de temps, donc », a-t-elle conclu. Sur les réseaux sociaux, la jeune femme a donc divisé les internautes.

Certains lui reprochent de faire des caprices. « Je ne comprends donc pas pourquoi tu refuses. Ça pourrait être une belle vitrine, donc », a affirmé un internaute.

En se justifiant, la jeune femme s’est donc attirée les foudres de certains internautes. Il y a ceux qui comprennent sa prise de position. Et puis, il y a les autres, donc.

La jeune femme n’a donc pas répondu aux piques. Lancées par sa communauté sur les réseaux sociaux. La jeune femme répondra sûrement à ses détracteurs. Ou elle les ignorera donc comme elle a l’habitude de le faire.