fbpx
Buzz
Partager sur

Léna Mahfouf est prête à tout pour ne pas « perdre sa liberté » !

La Youtubeuse et créatrice de contenus Léna Mahfouf confie être prête à tout pour ne pas perdre sa liberté ! Franchement elle nous épate !

Léna Mahfouf, aka Léna Situations, a récemment fait des confidences lors d’une interview. La jeune femme se dit notamment prête à tout pour ne pas perdre sa liberté. MCE TV vous dit tout !

Avec plus d’un million d’abonnés sur Youtube, et plus de 2 millions sur Insta, Léna Mahfouf s’est largement imposée dans le monde des créateurs de contenus.

Il faut dire que la jeune femme a révolutionné le Youtube Game. En effet, sur Youtube, Léna Situations a charmé tout le monde par son naturel. Avec son groupe d’amis, dont on découvre les aventures tout au long de ses vlogs. Ils sont en quelque sorte devenus une nouvelle version de Friends pour les 15-25 ans.

De plus, son format de vidéo lui a permis de créer une certaine proximité avec ses abonnés.  Ces derniers la soutiennent donc dans tous ses projets. Comme par exemple la sortie de son livre « Toujours plus », déjà numéro 1 des ventes alors qu’il n’est disponible qu’en pré-commande.

Il faut dire que la jeune femme le mérite bien. En effet, ses abonnés le savent, l’argent ne la fera pas changer ! D’ailleurs, dans une récente interview, Léna Mahfouf confiait qu’elle ne troquerait pour rien au monde sa liberté, y compris pour l’argent !

Léna Mahfouf est prête à tout pour ne pas "perdre sa liberté" !
Léna Mahfouf est prête à tout pour ne pas « perdre sa liberté » !

Léna Mahfouf est prête à tout pour ne pas perdre sa liberté

En effet, Léna Mahfouf a récemment confié dans une interview pour Stratégie Festival, être prête à tout pour ne pas perdre sa liberté !

Ainsi, comme elle l’explique, elle ne va pas courir après la monétisation si cela signifie perdre un peu de liberté :

« Il est vrai que l’appât du gain est très fort dans ce métier. Il faut réussir à s’en détacher. Courir après la monétisation à tout prix, c’est perdre sa liberté. Travailler sous contrainte et sans créativité, ça me rendrait malheureuse. »

D’ailleurs, la jeune femme sait que sa communauté la suit pour cette liberté et ce naturel qui la caractérise:

« J’ai bien essayé de faire comme tout le monde au début (…) quelque chose de moins bienveillant, où je montrais quelque chose de fabriqué. Mais n’arrivant pas à m’identifier à ça je suis partie sur des contenus (…) plus vrais. Je n’ai aucune peur du lendemain. Quand je perds 30 000 abonnés sur Instragram en 24 heures parce que je prends position pour la cause Black Lives Matter, ce n’est pas grave, c’est même mieux : ce sont des gens qui n’ont pas les mêmes valeurs que moi. »

Et franchement, un peu de naturel sur les réseaux, ça ne fait pas de mal.

Nous en tout cas on adore ce qu’elle fait !