fbpx
Buzz
Partager sur

Laura Smet bientôt maman: « J’aurai un enfant très vite » !

Partager
Partager sur Facebook

Laura Smet s'est mariée le 15 juin 2019 avec Raphaël Lancrey-Javal. La fille de Johnny Hallyday aimerait maintenant fonder une famille.

Laura Smet est une femme comblée. Mariée religieusement depuis le 15 juin 2019 à son compagnon Raphaël Lancrey-Javal, le couple file le parfait amour. Ils se disent « oui » pour la seconde fois le jour de l’anniversaire de Johnny Hallyday (76 ans). L’actrice française se projette encore plus loin et aimerait avoir des enfants. Ils ne seront bientôt plus un trio. Une nouvelle petite recrue pourrait voir le jour d’ici peu.

La fille de Johnny Hallyday et Nathalie Baye savoure le temps. Elle sent que l’horloge de la maternité tourne mais ce n’est pas pour ça qu’elle va se précipiter . Mais s’il faut prendre les devants, elle le fera. On remarque déjà son caractère tenace lorsqu’il s’agit du testament du rockeur face à Laeticia Hallyday, alors pour ses projets de maman il se peut qu’elle soit pareil. Quand elle a une idée en tête, cette femme de 35 ans fera tout pour y parvenir.

Laura Smet : c’est le temps de l’amour

Mais Laura Smet ne veut sauter aucune étape pour devenir mère de famille. Surtout que le décès de son père l’a beaucoup marqué…« Je suis sereine, confiante, heureuse. Quand on perd son père, c’est dur, mais je suis en train de faire mon deuil, même si c’est difficile. Je le sens tellement là; je me sens accompagnée. J’ai manqué de confiance en moi dans le passé, mais j’ai beaucoup avancé. Je n’ai pas envie d’aller trop vite, je veux profiter du temps« , avoue-t-elle alors à Madame Figaro.

« Je viens d’emménager dans un nouvel appartement avec mon mari et son fils de 11 ans, et je suis bien dans mes baskets, confie aussi Laura Smet. C’est sûr que j’aurai un enfant très vite. Mais, pour l’instant, je tourne La Garçonne. On verra ce que la vie me réserve. Je lui fais confiance. Comme l’a écrit Charlie Chaplin : ”Rien n’est éternel dans ce monde, même pas nos problèmes”.