fbpx
Buzz
Partager sur

Lana Del Rey se défend d’être raciste après son coup de gueule controversé !

Lana Del Rey se défend d'être raciste après son coup de gueule controversé !

Sur son compte Instagram, Lana Del Rey a poussé un gros coup de gueule où elle a démenti à ses fans qu'elle était une personne raciste !

Sur les réseaux sociaux, les fans sont à l’affût de la moindre faute de la part de certaines personnalités. Récemment, c’est Lana Del Rey qui s’est défendue après qu’un abonné lui ait dit qu’elle était raciste.

La semaine dernière, Lana Del Rey a partagé un message sur les réseaux sociaux où elle a confié qu’elle recevait un double standard dans la musique. Certains l’ont alors accusée « glamouriser les abus » dans ses chansons.

Il n’en fallait pas moins pour que les critiques fusent sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas moins de 1,7 millions de personnes qui ont vu ce message sur Lana Del Rey.

Sur son compte Instagram, l’artiste a alors pris la paroles sur le sujet. Elle a balancé : « Je ne veux pas m’éterniser sur ce post. Mais je veux juste vous rappeler que dans ma précédente publication, la seule et unique déclaration que j’ai jamais faite concernait le besoin de fragilité du mouvement féministe« .

Lana Del Rey se défend d'être raciste après son coup de gueule controversé !

Les fans accusent Lana Del Rey d’être raciste

Lana Del Rey a aussi ajouté : « Et quand j’ai parlé de femmes qui me ressemblent, je ne voulais pas dire des blanches comme moi. Je voulais parler du genre de femmes que les autres ne croient pas parce qu’ils pensent que l’on mérite ce que l’on subit ».

La chanteuse a aussi révélé : « (…) Je veux juste dire, à toutes les autres femmes qui sont comme moi -de bonnes filles, bien intentionnées, qui se font souvent critiquer par la culture juste parce que vous dites ce que vous pensez vraiment- je suis avec vous. ».

Elle a aussi confié : « Et je ressens comme vous. Et je suis super forte, vous savez. Je suis désolée de ne pas avoir ajouté une personne 100% caucasienne dans la liste des femmes que j’admire. Mais ça en dit vraiment plus sur vous que sur moi ».

Pour finir, elle a conclu : C’est la toute première fois que je décide de vous parler de ma vie. Ou de cette fragilité. (…) Et je n’ai que des messages comme ‘espèce de putain de salope blanche’. Mais ça ne va pas m’arrêter, point final ».