fbpx
Buzz
Partager sur

Laeticia Hallyday: David n’hésite pas à la mettre en garde !

Le magazine Le Parisien a révélé que David Hallyday n'avait pas hésité à mettre Laeticia Hallyday en garde, suite au procès qui les oppose.

Le procès qui oppose Laeticia Hallyday au reste de la famille de son défunt mari est sur le point de prendre fin. D’après Le Parisien, David Hallyday aurait mis en garde la maman de Jade et Joy.

David Hallyday aurait-il enterré la hache de guerre avec Laura Smet et Laeticia Hallyday ? Cela fait plusieurs mois que la famille Hallyday est au coeur d’un procès médiatique.

La raison ? La famille n’arrive pas à se mettre d’accord au sujet de l’héritage de Johnny Hallyday. Après plusieurs mois à se battre, la famille aurait donc trouvé une issue.

Mieux encore, les deux parties prenantes auraient trouvé un terrain d’entente. Dans les colonnes de Le Parisien, David Hallyday a ainsi confié : « J’ai décidé de tout abandonner. Dans la vie, à un moment donné, il faut aller de l’avant », a-t-il confié aux journalistes.

David Hallyday sur Instagram
David Hallyday sur Instagram

David Hallyday met en garde Laeticia Hallyday

Et ce n’est pas tout ! Le chanteur français a donc confié qu’il en avait assez que tout le ramène à ça. « C’est une période très compliquée pour ma famille et moi, et je ne veux pas que l’on me ramène toujours à ça », a-t-il ajouté.

Même si David Hallyday ne souhaite donc pas percevoir de revenus des disques. De son défunt père, il assure au Parisien rester vigilant. « Je ne vais pas hésiter à mettre le holà si quelque chose nuit à l’image de mon père, si ce n’est pas classe », confie-t-il.

Très attaché à l’art de son père, il veut donc veiller à ce que son oeuvre ne soit donc pas « banalisée ». « Il faut faire attention à la survente, à la surenchère et ne pas banaliser l’oeuvre de mon papa », a-t-il écrit.

Le chanteur français souhaite apaiser les tensions avec Laeticia Hallyday, mais aussi ses soeurs, Jade et Joy. « J’espère que d’autres choses s’arrangeront, avec les enfants. Elles n’ont donc pas à être des boucs émissaires », a-t-il conclu dans Le Parisien.