fbpx
Buzz
Partager sur

Kylie Jenner complètement narcissique et malpolie ?

La réputation de Kylie Jenner n'est pas la meilleure. Elle aurait été ingrate et malpolie avec un chauffeur VTC !

Mais qui est donc Kylie Jenner ? Est-ce cette femme douce, sexy au visage de poupée, ou est-elle plutôt narcissique et malpolie ?  MCE TV vous raconte donc tout en détail !

Le temps passe et la réputation de Kylie Jenner est de plus en plus critiquée. Elle cumule les maladresses et les mauvais comportements !

Certains la considèrent comme une menteuse, puisqu’elle a menti sur sa fortune personnelle. D’autres disent qu’elle est aussi une grande voleuse, car elle ne paie pas ses employés étrangers.

Et ce n’est pas tout ! Elle serait aussi très hautaine et ingrate ! C’est ce qu’a donc révélé un chauffeur VTC qui a eu affaire à elle ! D’après lui, la mère de Stormi est vraiment malpolie et narcissique.

Et pour cause ! Elle l’aurait fait attendre pendant plusieurs heures avant de débarquer dans la voiture avec des amis.  Il estime qu’elle est très hautaine car elle aurait passé tout le trajet à se regarder dans le miroir de la voiture.

L’homme en question a donc déclaré :  « Kylie Jenner ne s’est pas du tout excusée mais au moins, elle a payé pour mon attente. Elle est la célébrité la plus vaniteuse que j’aie jamais eue à transporter. »

Kylie Jenner complètement narcissique et malpolie ?
Kylie Jenner complètement narcissique et malpolie ?

Kylie Jenner a laissé un souvenir derrière elle !

Et pour la petite anecdote, Kylie Jenner a laissé une empreinte d’elle dans la voiture du chauffeur : « Le lendemain matin, j’ai trouvé un lip gloss neuf de Kylie Cosmetics sur le siège de la voiture, je l’ai donné à ma fille. »

Il n’y a donc aucun doute, cet homme n’oubliera jamais ce trajet ! De son côté, Kylie Jenner se moque totalement des critiques. Elle mène sa dolce vita, et ignore tout ce que l’on peut lire dans les magazines.

Bon nombre de personnes trouvent cela arrogant et prétentieux. D’autres pensent que c’est une façon de se protéger psychologiquement des « mauvaises langues ».