fbpx
Buzz
Partager sur

Kim Kardashian fait un discours à la Maison Blanche devant Trump !

Partager
Partager sur Facebook

La belle Kim Kardashian a décidé de faire un discours à la Maison Blanche et devant Trump pour les droits des prisonniers américains !

Depuis plusieurs mois déjà, Kim Kardashian a trouvé un nouveau but : se battre pour les droits des prisonniers américains. Elle s’était déjà rendue à la Maison Blanche pour tenter de sauver une prisonnière qui devait passer sa vie en prison. Et après plusieurs heures de discussion avec le président des Etats-Unis, elle avait réussi à faire libérer Alice Marie Johnson, une femme âgée de 62 ans. Cette dernière encourait une peine de prison à perpétuité.

Cela faisait déjà une vingtaine d’année qu’elle était en prison pour trafic de drogues. Et le jeudi 13 juin, la soeur de Kylie Jenner était à nouveau à la Maison Blanche. Elle a tenu un discours pour les droits des prisonniers américains devant Donald Trump. Kim Kardashian a confié : « Je suis à un moment de ma vie où j’ai envie de faire la différence. Ces personnes veulent travailler. Elles veulent la meilleure issue. Et je suis tellement heureuse d’être là aujourd’hui, entourées de personnes qui veulent la même chose ».

Kim Kardashian bien décidé à se battre pour les droits des prisonniers

La candidate de télé-réalité a aussi écrit : « Mais aussi qui croient vraiment au fait de soutenir leur réinsertion. Donc, je suis heureuse d’annoncer que nous avons désormais un système de covoiturage. Il permettra à des personnes autrefois incarcérées de se rendre à des entretiens d’embauche. Mais aussi pour aller au travail ou pour rendre visite à des membres de leur famille. C’est tellement important et nécessaire ».

Et cette idée a aussi beaucoup plu au Président. Ce dernier avait aussi confié : « L’action la plus importante que nous pouvons faire, c’est de les aider à trouver un très bon travail« . Mais Kim Kardashian ne fait pas l’unanimité auprès de tout le monde. Récemment, elle a rendu visite à un prisonnier. Il est accusé d’un quadruple meurtre et clame depuis 36 ans son innocence. Or de nouvelles preuves sont apparues et ont ainsi suspendu le peine de mort. La mère d’une des victimes présumée s’est dit très blessée par son geste.