fbpx
Buzz
Partager sur

Kim Kardashian lance des emojis avec des grosses fesses et des gros seins !

Kim Kardashian lance des emojis avec des grosses fesses et des gros seins  !

Il y a quelques jours, la star de télé-réalité Kim Kardashian lançait ses "Kimoji" en application payante ! L'appli­ca­tion a failli faire crasher l'App Store

Kim Kardashian a encore fait parler d’elle ! Et cette fois, la bombe n’a même pas eu besoin de s’apprêter ou de faire une apparition surprise à une soirée ! En effet, la femme de Kanye West a lancé sa propre gamme d’émojis sur l’Apple Store !

Les kimojis, les nouveaux emojis !

Kim Kardashian est-elle ou n’est-elle pas narcissique ? La star de la télé-réalité a lancé sa propre gamme d’émojis à son image inspirés de sa propre vie ! Baptisé kimojis pour le jeu de mot par la star, l’application portable propose de nombreux émoticones à son image ! Nous pouvons donc retrouver des emoji de fesses bombées, de sa forte poitrine, d’elle enceinte ou d’elle en train de se maquiller avec sa technique favorite du contouring !

KIMOJI'S APP LAUNCHES TOMORROW!!!

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

KIMOJI

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

KIMOJI NOW IN THE APP STORE!

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

Ok! We're back! Everything is fixed! I'm so sorry guys! Thank you for being patient. Get KIMOJI now in the App Store!

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

Kim Kardashian s’excuse d’avoir casser internet sur Twitter

Sur son compte Twitter, la femme de Kanye West a elle même déclaré que son appli­ca­tion, en télé­char­ge­ment sur l’App Store, rece­vait telle­ment de demandes, qu’elle a tout simple­ment mis à terre l’infra­struc­ture d’Apple ! Kim Karda­shian a même pris le temps de s’excu­ser sur son compte Twit­ter : « Apple, je suis déso­lée d’avoir cassé votre App Store. » Comme le relate le célèbre site TMZ, la plate­forme de télé­char­ge­ment d’appli­ca­tions rece­vait pas moins de 9 000 demande par milli­se­condes. Ce qui fait 9 millions de télé­char­ge­ments par secon­de…