fbpx
Buzz
Partager sur

Kendji Girac part avec un gros handicap dans The Voice Kids !

Kendji Girac part avec un gros handicap dans The Voice Kids !

Dans une interview à Télé Loisirs, Kendji Girac a donné des infos. Il a confié qu'il partait avec un gros handicap dans The Voice Kids !

Cette année, Kendji Girac a fait une grande annonce à ses fans. Il a révélé qu’il serait présent dans le jury pour The Voice Kids. En revanche, il part avec un gros handicap qu’il n’avait pas vraiment prévu.

En effet, Kendji Girac est le seul des coach qui n’a pas d’enfant. Jenifer, Prtick Fiori mais aussi Soprano sauront parler avec tact et avec un langage adapté aux enfants. Une chose que le jeune homme n’a jamais eu à faire auparavant.

Dans une interview accordée à Télé Loisirs le 17 août dernier, Kendji Girac a confié : « Grâce à mon expérience dans la version adulte, j’ai pu partager avec les enfants de mon équipe ce que j’avais vécu à l’époque« .

Le chanteur a aussi poursuivi : « Ce que j’avais ressenti tout au long de l’aventure. Je me suis retrouvé chez certains d’être eux, dans leur stress d’être là, de vivre ce moment incroyable« .

Kendji Girac part avec un gros handicap dans The Voice Kids !

Kendji Girac a dû s’adapter aux enfants dans The Voice Kids

Kendji Girac a aussi ajouté à nos confrères : « Les autres ont une façon plus naturelle de parler aux enfants. Moi, je suis le ‘bon copain’.. J’ai plus de mal à faire preuve d’autorité ».

L’artiste a aussi expliqué : « Surtout que Jenifer, Soprano et Patrick m’ont bien mis des bâtons dans les roues. C’est vrai que je stressais à l’idée de devoir parler à des enfants ».

Le jeune femme a aussi révélé « A la maison, j’ai un paquet de bambins qui évoluent autour de moi. Presque une équipe de foot ! Ils me remplissent d’amour. Mais ce n’est pas pareil ».

Il a d’ailleurs reconnu : « Là, le niveau était tellement haut, que je ne voulais laisser aucun enfant à Patrick, Jen ou Sporano ». De son côté, la chanteuse a aussi fait des confidences.

Jenifer a confié : « Il était flippé, au début, de devoir dire non à quelqu’un, de devoir s’en expliquer. Il avait peur de manquer d’arguments. Mais cela n’a pas été le cas, car il est sincère et très honnête dans son rapport à l’autre ».