fbpx
Buzz
Partager sur

Katy Perry de nouveau accusée d’agression sexuelle une femme témoigne !

Katy Perry de nouveau accusée d'agression sexuelle une femme témoigne !
Partager
Partager sur Facebook

Katy Perry est accusée d'agressions sexuelles par deux personnes. Une journaliste russe raconte ce qu'elle a vécu sur Télégram.

Katy Perry accusée pour la deuxième fois d’agression sexuelle. Tina Kandelaki, une journaliste russe de 43 ans témoigne à coeur ouvert sur ce qu’elle a vécu. Elle est donc la deuxième victime de la chanteuse. La première victime ? Le mannequin Josh Kloss. Il apparaissait alors dans un des clips de l’interprète de Con Calma.

« Je peux ajouter des impressions personnelles à cette histoire, rédige Tina Kandelaki sur TelegramUn jour, j’ai été invitée à une soirée privée avec Katy Perry, où, étant assez alcoolisée, elle m’a choisie comme cible de ses démonstrations passionnées. J’ai réussi à me défendre (…) Autant que je sache, il n’y a pas eu de victimes lors de cette fête, mais je ne serais pas surprise du nombre de souvenirs que des fans malheureux ont gardés pour eux durant des années. » Pas plus d’information au sujet des détails de l’agression donc.

Katy Perry : coupable d’agressions sexuelles ?

« J’ai réussi à la repousser mais elle s’est vite trouvée une nouvelle victime, une autre femme, qu’elle a embrassée, enlacée et contre qui elle a dansé » ajoute-t-elle aussi. La première victime, Josh Kloss, avait lui aussi pris la parole pour dévoiler au grand jour les attitudes très déplacées de Katy Perry« J’ai vu Katy plusieurs fois après sa rupture avec Russel [Brand]. Ce jour-là, j’avais amené un ami qui mourait d’envie de la rencontrer. C’était la fête d’anniversaire de Johnny Wujek. »

Et la victime de Katy Perry poursuit alors« Et quand je l’ai vue, nous nous sommes directement serrés dans les bras; sachant qu’à ce moment-là j’avais toujours un faible pour elle. Mais alors que je me tournais pour présenter mon amie, [Katy] a tiré sur mon sweatshirt Adidas et a baissé mes sous-vêtements aussi fort qu’elle le pouvait pour montrer à quelques-uns de ses amis et à la foule autour de moi mon pénis. Pouvez-vous imaginer à quel point je me suis senti pathétique et gêné ? »

Affaire donc à suivre…