fbpx
Buzz
Partager sur

Kate Middleton fin prête à monter sur le trône au côté de William ? [DOSSIER]

Kate Middleton prête à monter sur le trône au côté de William ?

Kate Middleton est-elle enfin prête à prendre ses fonctions royales ? Tout porte à croire que l'épouse du prince William prend du galon...

Si les fonctions royales effraient Meghan Markle et Harry, William et Kate Middleton assument déjà les leurs. La duchesse de Cambridge est-elle prête à partager le trône au côté de son royal époux ? MCE TV vous dit tout de A à Z.

La reine Elizabeth II a beau avoir le règne le plus long, elle n’est pas éternelle. Si Charles est son successeur direct, beaucoup voient en William l’étoffe d’un roi, et en Kate Middleton une reine consort de choix.

Une fonction qu’elle semble déjà prendre à cœur, en témoignent ses nombreux engagements. A contrario de sa soi-disant rivale, la duchesse de Sussex, Kate s’implique comme jamais dans son rôle au sein de la famille Windsor.

Alors qu’on la dit de nouveau enceinte, la sœur de Pippa Middleton éclipse déjà Camilla Parker-Bowles. Elle pourrait même lui ravir le titre de reine consort, si le prince Charles venait à abdiquer.

Pour certains, Kate Middleton a déjà montré qu’elle pouvait prendre cette tâche très à cœur. Est-elle fin prête à assumer son rôle d’épouse du monarque du Royaume-Uni ?

Kate Middleton fin prête à monter sur le trône au côté de William ?
Kate Middleton fin prête à monter sur le trône au côté de William ?

Kate Middleton et William: un duo déjà très convaincant

Même s’ils restent attachés aux valeurs de la maison Windsor, le duc et la duchesse de Cambridge sont en adéquation avec leur temps. On les voit donc enchaîner les rendez-vous en visio-conférence, tout en allant au plus près de leur peuple, y compris à l’heure du Covid-19.

Le prince William et son épouse fonctionnent comme un duo implacable. Il faut dire que la reine Elizabeth II le prépare depuis tout petit au trône, et l’a façonné à son image.

Le prince assume déjà de hautes fonctions au sein du clergé d’Écosse. À côté, son frère, Harry, a abandonné tout espoir de caresser un jour le trône et est parti s’exiler à Los Angeles.

Au côté de son père, le prince Charles, William semble déjà en marche vers ce titre qui l’attend. Et ce, en dépit du palais qui a tendance à démentir les rumeurs d’abdication de la reine ou de son fils.

De son côté, Kate Middleton soutient son époux dans chacune de ses décisions. Les époux Cambridge semblent en tout cas marcher conjointement, et ce de manière tout à fait synchrone.

Kate est donc au premier rang, consciente des enjeux de chacun de ses faits et gestes. Elle est aussi très impliquée dans chacun de ses engagements, et assure même une présence adamantine sur les réseaux sociaux !

Eh oui, Kate Middleton se montre très active sur Instagram avec 11,3 millions d’abonnés. À l’heure où Meghan Markle et Harry ont perdu près de 200 000 de leurs abonnés après leur Megxit ! Preuve qu’elle sait être aux commandes.

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Kate Middleton: une reine consort en devenir ?

Dans la famille royale britannique, Kate Middleton a su se faire un nom. Elle figure d’ailleurs à la 4e place des têtes royales les plus populaires aux yeux des Britanniques.

Anna Pasternak, journaliste à Talter décrit Catherine de Cambridge comme une femme à « l’instinct de survie impitoyable. Tout comme la maison Windsor », à laquelle elle appartient depuis son mariage avec le fils aîné de Lady Di.

« C’est pourquoi elle s’est si bien adaptée », poursuit-elle. « Parce que le prix à payer pour être reine est grand », raconte la spécialiste des têtes couronnées.

Pourtant, tout n’a pas été si facile pour Kate Middleton, que l’on trouvait crispée et peu à l’aise à ses débuts. Aujourd’hui, beaucoup s’accordent à dire qu’elle nage dans la royauté comme un poisson dans l’eau.

« Elle prend modèle sur la reine et parle maintenant comme elle », lira-t-on dans Tatler. Notons qu’elle est à l’origine une roturière, qui a dû faire ses preuves au sein d’un cercle très restreint, tout comme Meghan Markle. « Elle sait qu’être membre de la famille royale, c’est un peu comme avoir un contrat, vous signez sur la ligne pointillée et vous vous y tenez », lit-on dans People.

C’est aussi une femme qui sait garder du mystère et se préserve d’un masque de façade, afin d’assumer au mieux ses fonctions. « J’ai passé beaucoup de temps auprès de Kate, et elle est impénétrable », dira même une source à Tatler.

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Le duo Kate et William, prêt à porter la couronne ? Ces indices qui ne trompent pas

Alors que la reine approche les 70 ans de règne, certains estiment qu’elle abdiquera avant de passer l’arme à gauche. Beaucoup s’accordent aussi à dire que le prince Charles ne prendra pas la place vacante, en raison de son âge avancé.

Il se pourrait donc fort bien que l’époux de Kate Middleton revendique le trône, placé sur celui-ci par son père. D’autant que ce dernier ne serait, a priori, pas prêt à assumer de telles fonctions…

D’après la biographe et vicomtesse Julie Montagu, « Charles savait dès le début qu’il allait être le prochain roi. Il a été élevé pour et ça a été difficile », a-t-elle dit.

Dès l’enfance, « il savait qu’il était différent. Ce sentiment de fardeau et de responsabilité reposait lourdement sur ses épaules à une époque où il était encore très jeune », dira-t-elle.

À côté de lui, William a l’air tout à fait préparé à s’asseoir sur le trône du Royaume-Uni. Lui qui remplit avec brio ses engagements pourrait donc l’ôter d’un tel poids sur ses épaules…

Idem pour Kate Middleton, qui a de toute évidence montré son engagement envers le clan Windsor. Elle montre alors qu’elle a l’étoffe d’une reine consort, tout à fait consciente des enjeux qui se cachent derrière un titre aussi prestigieux.

Aussi, Kate a déjà contribué à faire perpétuer la lignée royale. Ses enfants George, Charlotte et Louis constituent la succession directe de son royal époux.

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.