fbpx
Buzz
Partager sur

Justin Bieber et Hailey Baldwin ne supportent plus les chansons de Selena Gomez !

Justin Bieber et sa femme Hailey Bieber semblent saoulés par les chansons visées de Selena Gomez selon certains médias.

Après 4 ans d’absence Selena Gomez a fait son grand retour avec son nouvel album solo. D’ailleurs sa première chanson semble revenir sur sa relation toxique avec Justin Bieber.

En effet Selena Gomez a dévoilé des chansons dans lesquelles elle parle de son amour passée. Mais  il semblerait que Justin Bieber et Hailey Baldwin soient agacés et ne supportent plus ses rappels sur son ex. D’ailleurs, après la publication de son clip Lose You To Love Me. Hailey Baldwin a partagé sur sa story Insta les paroles d’une chanson titrée « I’ll Kill You ». De là les fans ont commencé à lancer des rumeurs. Pour eux c’est évident cela semblai destiné à Selena.

De plus, Selena Gomez a sorti une autre chanson « Look At Her Now ». Cette musique montre la nouvelle personne qu’elle est devenue depuis qu’elle s’est débarrassée de cette fameuse relation toxique. La jeune femme semble être revenue pour de bon, en meilleure santé et avec l’esprit clair.

Justin Bieber et Hailey Baldwin n’en peuvent plus Selena Gomez !

En effet selon les infos publiées par le magazine Life & Style le couple s’est plaint. « Justin Bieber et Hailey n’apprécient pas du tout que Selena les évoque dans ses chansons. » Puis la source poursuit: « Ils aimeraient qu’elle trouve un autre but dans la vie et ils espèrent qu’il s’agissait de sa dernière chanson à propos de Justin. Ils ont juste envies que Selena les laisse tranquilles. »

Toutefois, le site Gossip Cop a aussitôt démentis ces rumeurs.« Justin est conscient que Selena a le droit de revenir sur son passé de la manière qui lui plaira. Justin et Hailey veulent tous les deux que Selena soit heureuse. Ils sont dans une phase où tout va pour le mieux. Ils ne sont pas perturbés. »  Voilà qui prouve le contraire, et qui contredis tous les détracteurs du couple Justin Bieber et Hailey Bieber. Affaire à suivre !