Buzz
Partager sur

Johnny Hallyday: la justice décidera de sa nationalité mardi !

Johnny Hallyday: la justice décidera de sa nationalité mardi !
Partager
Partager sur Facebook

Leaticia Hallyday et les enfants de Johnny seront fixés mardi 28 mai 2019 sur la décision de la nationalité du Taulier !

L’attente va bientôt se terminer. Le tribunal de grande instance de Nanterre donnera son verdict pour savoir si oui ou non Johnny Hallyday était français. Alors que le Taulier mourrait en décembre 2017. David Hallyday et Laura Smet avait mis en place une procédure pour contester le testament de leur père. Un testament que le chanteur de rock faisait dans l’état de Californie, aux États-Unis. Les deux plus grands enfants de Johnny conteste ce testament car leur père lègue la totalité de ses biens à sa femme Laeticia Hallyday.

Mais le problème est que ce testament a été fait devant un notaire aux États-Unis alors une question reste en suspens. Est-ce que la justice française doit prévaloir ou alors serait-ce la justice américaine qui prendrais le dessus ? Du côtés des deux plus grands enfants de la star du rock. Leur père est « une part de la France » avec « un destin français ». Un commentaire que n’a pas manqué de faire un des avocats de Laura Smet lors des premières audiences du procès. Donc pour eux cette question de nationalité et de justice devrait se résoudre sur le sol français.

Johnny Hallyday une icone francaise

« On voit que sa famille est en France, ses amis sont en France, ses souvenirs, son activité professionnelle est en France, ses projets sont en France. » déclare à son tour l’avocate de David Hallyday.

Donc de son côtés, à son tour aussi pour Laeticia Hallyday. Johnny serait bel et bien français avant tous mais habitant à Los Angeles depuis 2007 et ayant fait son testament sur le sol américain. Le Taulier a cependant une green card depuis 2014. Et pour la veuve du chanteur, Johnny était bel et bien la plupart du temps aux États-Unis.

En conclusion, David Hallyday et Laura Smet seront bel et bien fixés sur le futur du testament de leur père. Et devront affronter une nouvelle fois la justice française pour une dernière prise en charge du dossier.