fbpx
Buzz
Partager sur

JohanPapz: entre marcel étriqué et dégustation de poulets panés, portrait

JohanPapz entre marcel étriqué et dégustation de poulets panés, portrait grande

Zoom sur JohanPapz, youtubeur sans complexe amateur de mode, bonne bouffe, challenges, et pas que, découvrez son portrait !

« Yo les gars ! C’est Jojo… Jojo… JohanPapz ! » Ce gimmick, les férus du YouTube game ne le connaissent que trop bien. Normal, le jeune homme cartonne et ses chiffres parlent pour lui. 925 000 abonnés sur la plateforme de vidéos, 356 000 sur Instagram… Le Lyonnais (entretemps devenu Parisien) est devenue une valeur sûre pour les marques, qui voient en lui un ambassadeur de charme, drôle et loquace. Il était donc grand temps que MCETV fasse son portrait !

JohanPapz, un youtubeur drôle sans forcer

Tout commence il y a trois ans, quand Johan propose une vidéo à l’angle plutôt audacieux « COMMENT DEVENIR ENJOYPHOENIX ». Avec un titre et un concept pareil, forcément, il attire l’attention. S’en suivront des vidéos du même acabit, la plupart du temps bourrées d’humour où le brun aime se challenger. En passant, par exemple, deux jours entiers dans sa salle de bain. Dégustation et/ou confection de nuggets (géants), le poulet pané estampillé Mcdo ou KFC étant sa plus grande passion. Partager quelques storytimes bien fumeuses (mais toujours épiques). Ou encore parler de mode (il est archi-stylé et amateur de la première heure de Yeezy et Balenciaga). Certes, ça n’a rien de bien innovateur, mais toutes ces vidéos restent très efficaces. Car le petit Jojo (oui, on se permet !) a quelques cartes à jouer pour se démarquer de ses petits confrères…

Faut bien l’admettre : JohanPapz est drôle. Très drôle même. Rares sont les vidéos sans punchline qui reste dans la tête, parée à être ressortie entre deux cours ou devant la machine à cafés. Démonstration par une petite sélection aux petits oignons. À propos d’un t-shirt jugé trop enfantin : « Ça fait adolescent, mec de 30 ans qui mange des céréales ». « Etant donné que ma mère m’a allaité au biberon de coca. » « Faites pas attention à mes tétons, ils sont durs comme la glace. »

Un certain sens de l’élégance

À cet humour, ajoutez un certain charisme et une allure atypique. Non, JohanPapz n’est pas moche – et de toute manière ce n’est ici nullement la question. Mais il faut avouer qu’il n’a pas vraiment le physique du vidéaste typique au brushing tenant à grand renfort de laque. En effet il préfère cultiver une coupe kiwi du plus bel effet. Une barbichette osée. Et troquer ses fringues de créateurs contre des débardeurs très relax quand il le veut (et il le voulait souvent, il fut un temps). Si son articulation et son français sont impeccables, Johan ne manie pas toujours le sens de l’élégance. Roter en pleine vidéo ou montrer ses poils au niveau des aisselles n’est donc pas un problème pour lui ! Un naturel qui fait plaisir et tend à le faire passer pour un ami ou un frère.

Les polémiques ? Très peu pour lui !

Les lecteurs de nos portraits d’influenceurs le savent. Votre fidèle serviteur a pour coutume de conclure ses articles par le négatif, versant souvent dans la polémique. On a beau cherché, avec Jojo, on n’en a guère trouvé. Plutôt normal : force tranquille, JohanPapz est très discret sur sa vie privée et sentimentale. Pas le genre à avoir des ennemis jurés donc. Et quand c’est le cas, il est le premier à gentiment s’en moquer, voire même mettre ces présumées rivalités en scène. Aussi, il filme plusieurs vidéos avec celle dont il est le premier à se moquer et cela depuis les prémices de sa chaîne : Enjoyphoenix bien sûr. Surprise, les deux jeunes gens d’origine lyonnaise s’entendent finalement plutôt bien et l’alchimie passe sans problème face caméra.

Même face aux critiques, il reste toujours très cool et calme. C’est admirable, surtout quand on sait que sous chaque vidéo ou presque, les mêmes commentaires reviennent. La majorité ayant pour thème le fait qu’il ne soit pas musulman. Bah oui, c’est évident : JohanPapz a du sang épicé, il devrait donc l’être ! (Prions pour que vous ressentiez toute notre ironie). De ces clichés sur ses origines et aussi ce qu’il devrait forcément être, le youtubeur s’en amuse fort heureusement. Et clame haut et fort sa fierté à ne pas accéder au paradis. Tout en revendiquant son ticket d’entrée pour l’enfer. Chose sûre, que l’endroit soit avec ou sans flamme, l’influenceur saura aussi y mettre l’ambiance.

Mélissa Chevreuil