fbpx
Buzz
Partager sur

Joey Starr clashe François Hollande: « Il fout la démocratie dans la merde ! »

Joey Starr clashe François Hollande: « Il fout la démocratie dans la merde ! »

Ce lundi 4 avril, Joey Starr était l’invité de la matinale d’Europe 1. Il en a profité pour exprimer son point de vue sur la politique

Le « jaguar » n’a jamais mâché ses mots en matière de religion ou de politique. Entre deux attaques contre François Hollande, Joey Starr a affirmé qu’il ne voulait plus voter et qu’il espérait que le vote blanc soit davantage pris en considération.

Joey Starr ne vote plus depuis la dernière élection présidentielle

Joey Starr est « dégoûté » de la politique actuelle et l’a clairement fait savoir. Au micro d’Europe 1, ce matin, le rappeur a avoué qu’il ne votait plus depuis 2012: « Quand on a le choix entre Hollande et Sarkozy et qu’on veut voter Gandhi, ce n’est pas possible ». Mais l’ex-membre du groupe NTM semble dorénavant regretter de s’être abstenu.

La raison ? « Cette même année, on avait monté une association pour inciter les jeunes à voter »,  a-t-il expliqué avant d’avouer: « J’ai flanché ». Lors des dernières élections présidentielles, Joey Starr  s’est rendu compte qu’il s’était « trompé de combat » car « On aurait dû œuvrer pour le vote blanc, pour qu’il soit pris en compte ».

Pour lui, François Hollande « fout la démocratie dans la merde »

Pourtant, en 2014, Joey Starr avait fait polémique en dinant avec François Hollande. Mais aujourd’hui, l’artiste ne mâche pas ses mots pour décrire le président de la République: « En ce moment, il arrive à mettre tout le monde d’accord. Tout le monde est dans la rue. Au vu de ses promesses, il fout la démocratie dans la merde, et à tous les niveaux. Là, il s’accroche aux branches. Mais comme d’habitude, nous, on subit ».

Même s’il tient toujours à inciter les jeunes à se rendre aux urnes, Joey Starr n’ira pas voter l’année prochaine: « C’est trop tard… Ma citoyenneté, l’exprime dans ma musique », a-t-il déclaré. Quant aux jeunes qui votent FN, le nouveau juré de la Nouvelle Star admet qu’il ne pourra « jamais les comprendre », mais qu’il peut parfois concevoir leur choix:« Ces jeunes se cherchent. Les jeunes comprennent de plus en plus tôt qu’un politique est là pour faire des promesses et pas pour les tenir ».