fbpx
Buzz
Partager sur

Jennifer Aniston dévoile le repas de son enfance préféré !

Jennifer Aniston dévoile le repas de son enfance préféré 1000

Dans son enfance, la belle actrice Jennifer Aniston raffolait d'un certain repas. Elle a dévoilé lequel à ses abonnés.

Jennifer Aniston ne garde pas de bons souvenirs de son enfance. Pourtant, la jolie actrice de 51 ans se souvient d’un délicieux repas qu’elle adorait manger ! MCE vous explique tout.

Jennifer Aniston le sait : ses millions de fans veulent tout savoir d’elle. Même les détails les plus surprenants et croustillants.

Ainsi, celle qui a longtemps endossé le rôle de Rachel Zane dans la série Friends leur a dévoilé une anecdote pour le moins étrange.

En effet, l’ancienne co-star de Kourtney Cox et Lisa Kudrow leur a révélé quel était son repas préféré quand elle était enfant.

D’abord, Jennifer Aniston a assuré qu’elle raffolait d’un sandwich de pain blanc… avec de la mayonnaise. Oui, c’est plutôt étrange !

Puis, l’ancienne épouse de Brad Pitt a avoué qu’elle gardait un délicieux souvenir d’un plat de sa maman. C’est ce qu’elle a raconté à nos confrères de Bon Appétit !

« Le chili de ma mère était vraiment délicieux« , a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter : « C’était du chili au bœuf, mais il y avait quelque chose dans toutes ces olives noires en conserve et tranchées dessus. »

Jennifer Aniston dévoile le repas de son enfance préféré 1400

Jennifer Aniston a eu une triste enfance

En tout cas, Jennifer Aniston ne garde pas de bons souvenirs de son enfance. Si ce n’est les délicieux et savoureux repas qu’elle pouvait manger. La raison ?

« Grandir dans un ménage où tu te sens en danger. Regarder des adultes, méchants les uns envers les autres« , a-t-elle raconté à Interview Magazine.

« Être témoin de toutes ces choses m’ont fait penser : ‘Je ne veux pas faire ça. Je ne veux pas être ça.' » Alors, Jennifer Aniston s’est toujours démenée pour ne jamais ressembler à ses parents.

À Vanity Fair, pourtant, la jolie blonde de 51 ans a assuré qu’elle ne voudrait pas effacer son enfance de sa mémoire. Jamais !

« Je ne changerais pas mon enfance, je ne changerais pas mes chagrins… parce que j’aime vraiment qui je suis et que je continue à devenir », a-t-elle dit.