fbpx
Buzz
Partager sur

Jazz (JLC Family) revient sur son clash avec Nabilla sur Snapchat !

Jazz (JLC Family) revient sur son clash avec Nabilla sur Snapchat1000

Dans une récente Story Snapchat, Jazz est revenue sur son clash avec Nabilla et a ainsi présenté ses excuses. MCE TV vous dit tout !

Un clash 2.0 a envahi les réseaux sociaux il y a quelques jours sur Instagram. Ce dernier opposait donc la star de télé-réalité Nabilla à Jazz.

Et la raison de ce clash est surprenante. En effet, la maman de Cayden et Chelsea a accusé la chérie de Thomas Vergara de lui avoir volé… son coiffeur.

Vous avez donc bien lu. La maman de Milann aurait donc volé le coiffeur de son ancienne amie, Jazz. Et elle semble très remontée.

Ce lundi 23 novembre, la femme de Laurent Correia a donc poussé un gros coup de gueule sur Snapchat. Elle déclarait ainsi : « Je ne dis jamais rien, je ferme ma gueule car je suis gentille et non pas une peste » avant de traiter sa rivale de « p*te ».

Il y a quelques heures, Jazz s’est donc expliquée sur les réseaux sociaux suite à ses propos offensants. Elle a donc pris la parole sur Snapchat.

Jazz s'excuse auprès de Nabilla sur Snapchat
Jazz s’excuse auprès de Nabilla sur Snapchat

Jazz s’excuse après avoir traité Nabilla sur les réseaux sociaux

Elle a ainsi commencé : « J’ai eu une crise de colère, je ne voulais pas que cette vidéo soit vue. J’ai fait un Snap de deux minutes et qui a de suite été supprimé et qui a été peu vu, mais je n’aurais pas dû, Snapchat n’est pas un tribunal », a confié la jeune femme.

Et ce n’est pas tout. Jazz a confié qu’elle avait fait cette Story Snapchat par simple « désarroi ». « C’était un trop-plein de personnes qui m’attaquent par derrière », a-t-elle enchaîné.

La jolie brune a avoué qu’un complot s’organisait en off. « Je ne comprends pas pourquoi moi. On m’a fait beaucoup de crasses que je ne comprends pas », a-t-elle continué, visiblement très émue.

Jazz a également parlé de la collaboration avec la marque de luxe Fendi, qui a fait énormément de bruit. « Ces personnes en question ont appelé la marque afin de leur dire de ne pas collaborer avec moi », a déclaré la mère de famille.

A la fin de sa vidéo, Jazz a tenu à présenter ses excuses. « C’est mon trop-plein qui a parlé à ma place, mais je m’excuse ». Faute avouée, à moitié pardonnée ?