fbpx
Buzz
Partager sur

J.K Rowling (Harry Potter) boycottée par les employés de sa maison d’édition !

J.K. Rowling (Harry Potter) boycottée par les employés de sa maison d’édition !

Certains employés de la maison d’édition de J.K Rowling (Harry Potter), refusent de travailler sur son futur livre. Découvrez pourquoi

C’est dans une drôle d’histoire que vient de se fourrer J.K Rowling. En effet, la « maman » d’Harry Potter tenait des propos transphobes sur Twitter il y a quelques jours. Il n’en fallait pas moins pour déclencher la colère de certains et, notamment, de sa maison d’édition.

D’après nos confrères de Purebreak, la plupart des employés de Hachette refuseraient de continuer à travailler pour elle. Eh ce, à cause des propos tenus par l’auteur. Une source faisant d’ailleurs savoir au Daily Mail:

 « ils assurent être opposés à ses commentaires et veulent montrer leur soutien à la communauté trans ». J.K Rowling doit donc faire face au boycott de certains employés. Malgré tout, elle peut compter sur le soutien du boss de Hachette et d’autres employés comme le faisait savoir une autre source:

 « C’est une bonne partie de l’équipe et ils ont le droit d’avoir leur propre opinion. Si c’était un livre sur les violences conjugales et qu’ils étaient des survivants de violences conjugales, alors évidemment qu’on ne leur demanderait pas de bosser sur un tel livre. »

Cette même source, ajoutant aussi: « Mais il s’agit ici d’un conte de fées pour enfants. Ce n’est pas la fin du monde. Ils auront tous des discussions avec leurs managers à ce sujet. » Pas sûr que ces nouveaux propos redorent l’image de J.K Rowling.

J.K Rowling (Harry Potter) boycottée par les employés de sa maison d’édition !
J.K Rowling (Harry Potter) boycottée par les employés de sa maison d’édition !

Ceux qui boycottent J.K Rowling (Harry Potter) vont passer des entretiens

En effet, si, au final, le boss de Hachette donne raison à la « maman » d’Harry Potter, il pourrait se mettre de nombreuses personnes à dos. Toutefois, ce dernier s’est montré « rassurant » sur l’avenir des employés boycottant l’auteur:

 « Nous ne forcerons jamais nos employés à travailler sur un livre qui les dérange pour des raisons personnelles. » Autrement dit, si certains ne sont pas d’accord avec les idées de J.K Rowling, ils restent en droit de le faire savoir ? Pas vraiment.

En effet, la patron de la maison d’édition ajoutait ensuite: « Mais nous mettons une limite entre ça. Et refuser de travailler sur un livre parce qu’ils ne sont pas en accord avec les positions de l’auteur en dehors de ses écrits. C’est contraire à notre perception de la liberté d’expression. »

Vous l’aurez donc compris, il vaut mieux être d’accord avec ce que dit J.K  Rowling chez Hachette… dans le cas contraire, nous pouvons risquer notre place…