fbpx
Buzz
Partager sur

Iris Mittenaere se confie sur « l’enfer en coulisses » de Miss France !

Tout n'est pas tout beau tout rose dans les coulisses de Miss France ! C'est ce qu'a donc dévoilé Iris Mittenaere

Iris Mittenaere a toujours rêvé d’être Miss France. Mais elle en a tout de même souffert ! Elle a raconté l’enfer qu’elle a vécu lorsqu’elle était Miss France ! MCE TV vous raconte donc tout en détail !

Le statut de Miss France fait rêver bon nombre de jeunes filles qui aimeraient, elles aussi représenter l’hexagone. Mais derrière cette dénomination se cache un véritable enfer.

C’est ce qu’a donc dévoilé Iris Mittenaere, l’ancienne Miss France couronnée en 2016… Qui a aussi été Miss Univers la même année ! La jolie brune a donc confié à nos confrères du Parisien qu’elle était très choquée de l’éviction de Miss Guadeloupe.

« J’ai été choquée en apprenant son éviction. Mais contrairement à d’autres Miss, je n’ai pas voulu faire du buzz dessus. J’ai préféré appeler Sylvie Tellier, qui a mis en avant le règlement même si ça part d’une dénonciation mal intentionnée ».

Iris Mittenaere se confie sur "l'enfer en coulisses" de Miss France !

Iris Mittenaere : « c’est parfois l’enfer en coulisses »

Iris Mittenaere en a donc profité pour parler de ses mauvaises péripéties lorsqu’elle est devenue Miss : « Si l’élection avait eu lieu, les autres candidates auraient pu faire un recours juridique pour l’annuler. C’est beaucoup d’argent en jeu. Les prétendantes sont prêtes à tout, c’est parfois l’enfer en coulisses. »

« Même à mon époque, Sylvie a reçu des courriers disant que j’avais des faux seins, un faux nez. »  Mais fort heureusement, Iris Mittenaere a su garder son sang froid.

Voilà maintenant plusieurs années que ces règles font polémique. Mais elles ne changent toujours pas. Nombreuses sont les Miss qui ont subi toutes les critiques possibles pour quelques photos osées. 

Iris Mittenaere aimerait donc que certaines règles changent : « Qu’on supprime la partie sur les photos dénudées. À condition qu’elles ne soient pas à caractère pornographique. Tout comme celle sur la taille imposée de 1m70. Ou celle sur les tatouages. Même la chirurgie ne devrait pas être un frein… Afin d’ouvrir le concours aux transgenres ».