Buzz
Partager sur

Hugo Lloris: Il est condamné à 50 000 livres d’amende !

Hugo Lloris: Il est condamné à 50 000 livres d'amende !
Partage
Partager sur Facebook

Le footballeur Hugo Lloris a bel et bien assumé les conséquences de ses actes. Voici le verdict de son jugement pour avoir conduit alcoolisé !

En effet, le célèbre Hugo Lloris a bel et bien eu des problèmes avec la justice anglaise. Pourtant, il a eu un comportement exemplaire lors de la coupe du monde 2018 de football en Russie. En plus d’être footballeur, le jeune homme était capitaine de l’équipe française de football. Cependant, le 24 Août dernier, l’ex capitaine de l’équipe de France a subi un contrôle d’alcoolémie à Londres alors qu’il conduisait sa jolie porsche. Aux dernières nouvelles, on a donc trouvé 80 microgrammes d’alcool dans son sang, soit deux fois plus que le taux autorisé au sein du Royaume-Uni. Voici le résultat de son jugement !

Hugo Lloris a présenté ses excuses…

Tout d’abord, il faut avant tout savoir que le footballeur n’a pas hésité une seule seconde à s’excuser. Voici donc ses propos: “Je tiens à m’excuser de tout coeur auprès de ma famille, du club, de mes coéquipiers, du manager et de tous les supporteurs. L’alcool au volant est totalement inacceptable” révèle-t-il. En effet, Hugo Lloris ne prend pas de demi-mesures pour expliquer sa bêtise. Mais ce n’est pas tout ! Le gardien français de but a, une fois de plus, présenté ses excuses le 10 septembre dernier en direct de l’émission “Footissime” sur RMC Sport 1, voici ce qu’il raconte: “Comme chaque homme, j’ai ma vie privée. J’ai fait une erreur, il faut l’assumer”.

Voici sa sanction…

D’autre part, si le gardien a multiplié ses excuses, il s’est également présenté face à la justice anglaise pour pouvoir répondre face à ses accusations. De plus, le jugement s’est donc déroulé le mercredi 12 septembre dernier ! Aux dernières nouvelles, Hugo Lloris a bel et bien été reconnu coupable pour “conduite en état d’ivresse”. Verdict ? Il écope 50 000 livres d’amendes mais aussi une suspension intégrale de son permis pendant 20 mois, selon nos confrères de France 2.