fbpx
Buzz
Partager sur

Geneviève de Fontenay: son gros dérapage sur Bilal Hassani !

Geneviève de Fontenay: son gros dérapage sur Bilal Hassani !
Partager
Partager sur Facebook

A quelques jours de la cérémonie Miss France 2020, l'ancienne présidente du show fait parler d'elle. En cause, des propos sur Bilal Hassani.

Alors que Sylvie Tellier a assuré qu’une Miss France transgenre était envisageable, Geneviève de Fontenay ne semble pas de cet avis. Elle s’est lourdement prononcé contre cette pratique. Et a commis un dérapage à l’encontre de Bilal Hassani. MCE vous dit tout !

Depuis quelques semaines, le débat fait rage. D’un côté, Sylvie Tellier, actuelle présidente du comité Miss France favorable à une Miss transgenre. De l’autre, Geneviève de Fontenay, ancienne présidente pendant près de 50 ans, contre cette nouvelle idée. Et face à cette polémique, la dame au chapeau reste catégorique.

« Je suis fière de l’image que j’ai contribué à donner depuis plus d’un demi siècle ! Hélas la société Miss France commence à dérailler, envisageant une ‘Miss France transgenre’ que je vais combattre formellement  ! Qu’ils se contentent d’une Miss ‘Transgenre France’. » a-t-elle d’ailleurs affirmé.

Geneviève de Fontenay tacle Bilal Hassani par erreur !

Une position que Geneviève de Fontenay défend fermement donc. Mais lors d’une récente interview, elle a ajouté Bilal Hassani au débat. Alors que le chanteur n’est pas transgenre. Une bourde qui pourrait lui coûter cher. « C’était une fille. Enfin c’était un garçon qui était déguisé en fille ! Moi la première fois que je l’ai vu, j’ai cru que c’était une fille. Bon et bien c’est quelque chose de pas normal ! a-t-elle affirmé en parlant de lui.

« Jamais je n’aurais imaginé qu’on puisse accoler transgenre à Miss France. C’est tellement contre-nature ! (…) La seule chose qui est accolée à Miss France, c’est du millésime. C’est tout » a-t-elle continué. Si Geneviève de Fontenay n’est pas contre l’existence de transgenre, elle ne veut pas que cette image soit donc accolé au concours Miss France.

Une prise de position claire et nette que la dame au chapeau compte bien défendre coûte que coûte. Et jusqu’à la mort s’il le faut a-t-elle même précisé. Une décision qui ne va pas plaire à tout le monde.