fbpx
Buzz
Partager sur

Geneviève de Fontenay se confie sur son étonnant rapport à la mort !

Geneviève de Fontenay se confie sur son étonnant rapport à la mort !
Partager
Partager sur Facebook

Geneviève de Fontenay s’est livrée sur le jour où elle quittera ce monde. De nature organisée, elle prévoit tout...

Âgée de 87 ans, Geneviève de Fontenay a toujours épaté pour sa capacité à organiser sa vie… Et ses défilés ! L’ancienne présidente du comité Miss France, s’est confiée sur un sujet délicat : sa mort. MCE TV vous en dit plus !

Geneviève de Fontenay se confie sur son état moins énergique que dans ses débuts. Elle explique d’elle-même qu’elle est « plus près de la sortie que de l’entrée ». C’est pour cela qu’elle a déjà tout mis en place afin de partir dignement et sans peurs. D’après ses confidences, sa « place est déjà réservée dans un cimetière, bien loin de là où reposent toutes les vedettes ».

Il est évident qu’évoquer la mort n’est jamais facile. Pourtant, c’est à coeur ouvert et sans angoisse qu’elle explique que : « Tout peut s’arrêter d’une seconde à l’autre. On part de chez soi le matin, sans savoir dans quel état on rentrera le soir ». C’est accompagnée uniquement de ses proches qu’elle désire rejoindre les cieux.

Geneviève de Fontenay, toujours debout

Cependant, ce n’est pas parce que Geneviève de Fontenay s’est confiée sur son souhait d’être mise en terre sobrement et en toute intimité, qu’elle accepte qu’on ne l’enterre avant l’heure. Victime d’une fake news, la dame au chapeau s’est retrouvée au coeur d’un article erroné qui annonçait sa mort. Désagréable surprise, notamment quand vous êtes encore bien en vie ! Mais c’est avec un brin d’humour qu’elle réagit à la nouvelle, en répondant « Ça m’a au moins permis de constater qu’on parlera en bien de moi lorsque je partirai pour de bon. Il avait beau être complètement faux, cet article était très élogieux ! »

Mais c’est encore en pleine forme que Geneviève de Fontenay continue son tour de France à la rencontre de ses fans, tout en surveillant d’un oeil le concours, le jugeant « absurde et de plus en plus ridicule ». La langue bien pendue, elle n’a encore pas perdu son goût pour la critique.

Orane Guisset