fbpx
Buzz
Partager sur

Felicity Huffman: l’actrice de Desperate Housewives est en prison !

Felicity Huffman: l'actrice de Desperate Housewives est en prison !
Partager
Partager sur Facebook

Dans un long communiqué, Felicity Huffman (Desperate Housewives) s'est exprimée sur les jours de prison qu'elle va devoir réaliser !

La nouvelle est tombée de vendredi 13 septembre : Felicity Huffman (Desperate Housewives) encourt 14 jours de prison. Un an de liberté surveillée mais aussi 250 heures de travaux d’intérêt général. Et une amende de 30 000 dollars. Le juge fédéral Talwani a finalement pris sa décision. Il a aussi ajouté qu’elle devrait se rendre elle-même dans un centre pénitentiaire. La jeune femme a jusqu’au 25 octobre pour s’y rendre.

Celle qui a payé pour que sa fille ait de meilleures notes, dans le but d’intégrer les meilleures universités américaines, a confié avoir « honte » de son comportement. Dans un communiqué, Felicity Huffman (Desperate Housewives) a expliqué : « J’ai toujours été préparée à accepter le jugement que le Juge Talwani imposerait. J’ai bafoué la loi. Je l’ai admis. Et j’ai plaidé coupable pour ce crime« .

Felicity Huffman (Desperate Housewives) se confie aussi sur sa peine

Felicity Huffman (Desperate Housewives) a aussi ajouté : « Il n’y a pas d’excuses pour mes actions. Je voudrais m’excuser une nouvelle fois auprès de ma fille. De mon mari, de ma famille et du système d’éducation pour mes actions. Je veux surtout m’excuser auprès des étudiants qui travaillent dur chaque jour pour entrer à l’université. Et de leurs parents qui font des sacrifices énormes pour les soutenir. J’ai appris beaucoup durant ces six derniers mois sur mes défauts en tant que personne. Mon but est maintenant de purger la peine que la cour m’a donnée ».

Finalement l’actrice a conclu : « J’ai hâte de réaliser mon travail d’intérêt général. Et de rendre ma communauté meilleure. (…) Je peux vous promettre que dans les mois et les années à venir, j’essaierais de vivre une vie plus honnête. Mais aussi d’être un meilleur modèle pour mes filles et pour ma famille. Et de continuer à donner de mon temps et de mon énergie là où l’on a besoin de moi. J’espère que ma famille, mes amis et ma communauté pourront me pardonner pour mes actions« . Affaire à suivre !