fbpx
Buzz
Partager sur

Enora Malagré a pris une décision radicale face à sa maladie !

Enora Malagré a pris une décision radicale face à sa maladie !

Enora Malagré essaie depuis longtemps d'avoir des enfants. Néanmoins, sa maladie semble lui jouer des tours et elle a pris une décision radicale.

Enora Malagré, ex chroniqueuse de Touche Pas à Mon Poste souffre d’endométriose. La femme n’arrive pas à tomber enceinte et elle a décidé de mettre fin à la maladie.

Enora Malagré : Elle a fait plusieurs fausses couches !

Enora Malagré a avoué aux médias qu’elle était atteinte d’endométriose. Cette maladie touche beaucoup de femmes et de célébrités comme Laëtitia Milot ou encore Lorie Pester. Néanmoins, certaines d’entre elles ont été tenaces et ont réussi à tomber enceinte au bout de plusieurs années. Laëtitia Milot a annoncé sa grossesse il y a quelques mois et cela avait ravi ses fans.

Néanmoins, toutes les femmes ne réussissent pas à tomber enceinte ou à mener à bien une grossesse. C’est le cas pour Enora Malagré qui a fait plusieurs fausses couches. La femme, qui travaillait pour TPMP, a beaucoup souffert et elle a avoué avoir essayé en vain de tomber enceinte.

« Après plusieurs fausses couches et des douleurs qui commençaient à apparaître, là on a vu les premiers kystes et on a diagnostiqué la maladie. » Avait expliqué la femme pour europe 1 en Mars dernier.

Enora Malagré : Elle prend une décision radicale contre la maladie !

Enora Malagré a mis du temps avant d’accepter qu’elle n’aurait jamais d’enfant en tombant enceinte. Ainsi, il y a quelques jours, elle a pris une décision radicale. L’ex chroniqueuse a décidé de mettre un terme à sa maladie et de ne plus souffrir des symptômes.

« J’ai pris la décision de me faire retirer l’utérus » A confié la femme dans Paris Match.

Cette décision n’est pas anodine mais Enora Malagré ne veut plus essayé de tomber enceinte. A 37 ans, elle a décidé d’en finir avec les multiples fausses couches et les douleurs insupportables. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’elle n’aura jamais d’enfant et elle pourra toujours se tourner vers l’adoption.

À l’époque de TPMP, j’ai fait jusqu’à trois fausses couches par an : ça m’a bouffé la vie ! Quand je suis en crise, je peux être HS pendant quarante-huit heures. » A expliqué la femme.

Sa décision semble donc réfléchie et la femme espère bien pouvoir être heureuse de cette manière.