Buzz
Partager sur

EnjoyPhoenix et Jeremstar: le nouveau duo phare de YouTube ?

Partager
Partager sur Facebook

EnjoyPhoenix et Jeremstar font des étincelles lorsqu’ils sont réunis en vidéo. Les prémices d’un tandem bientôt phare sur Youtube ?

« Je ne pensais pas que j’allais bien t’aimer… » Voici ce que confie, un peu gênée, EnjoyPhoenix à la toute fin de sa vidéo « Une journée avec Jeremstar ! ». Comme son titre l’indique, la vidéaste a passé 24h en compagnie de l’ex-meilleur ami des star de télé-réalité. Résultat de cette longue vidéo (presque cinquante minutes !) sous fond d’interview riche en scoops ? Eh bien on ne l’aurait pas cru, mais nous aussi, on les aime bien, ces deux fanfarons. Surtout quand ils sont ensemble pour dire vrai… Explications.

EnjoyPhoenix et Jeremstar, vers de nouveaux horizons professionnels

Cette interview (puisque c’est bien de ça qu’il s’agit) est le témoignage du changement de ligne éditoriale des deux stars des réseaux sociaux. De Marie Lopez d’abord, qui, au gré des vidéos et années, a modifié son contenu. Délaissant de plus en plus le make-up pour des sujets plus lifestyle, voire plus sérieux. Qu’on se le dise, on a bien du mal à imaginer la jeune femme aux commandes du JT de 20h. Mais avec cette vidéo comme dans celle où elle suit le musclé Tibo Inshape, la star de Youtube prouve qu’elle sait écouter ses interlocuteurs. Poser les bonnes questions, tout en faisant preuve d’empathie. Sans pour autant paraître forcée. On la verrait sans problème seconder Nikos Aliagas dans 50 min Inside, c’est vous dire.

Pour Jérémy Gisclon (son nom civil), cette vidéo est aussi l’occasion de faire sa rédemption. Nous ne reviendrons pas sur le « Babybel gate », polémique sulfureuse sur laquelle beaucoup trop d’encre a coulé. Mais sur la nouvelle vision du blondinet, qui avoue de lui-même avoir été « l’arroseur arrosé ». Lui qui a exposé dans de rumeurs, tant de dossiers sur les candidats de télé-réalité s’est vu faire la une de la presse à scandale. Il ne lui en fallait pas plus pour ouvrir les mirettes. Et quitter un monde dans lequel il tournait en rond depuis déjà un moment. Exit les entretiens pipi-caca dans sa baignoire. Comme sa camarade, il se tourne vers un contenu plus lifestyle, à base de gags et défis en tout genre.

Jeremstar et EnjoyPhoenix, un duo touchant qui fonctionne

Pas de doute, entre les deux ultra-sensibles, le feeling est bien passé. Ou alors, ils jouent au poil la comédie et on a plongé. Le cas échéant, nous ne serions pas les seuls. Puisque plus d’un million de fans ont déjà regardé leur échange nappé d’émotions. Beaucoup auraient sans douté parié sur une absence totale d’alchimie. Voire même une flopée de clashs, Jeremstar n’ayant aussi pas toujours parlé de sa consoeur en termes élogieux. Comme lors d’une série de vidéos en 2017 sur Snapchat en compagnie de Emma Cakecup. Où le trentenaire tenter de comprendre pourquoi les deux youtubeuses n’étaient pas les meilleures pineco du monde.

Un tandem complémentaire

Mais que nenni ! Les deux idoles des ados se complètent et l’harmonie est totale. Si Jeremstar est assagi, lui reste son coté fou fou, ses punchlines bien senties et son goût pour le commérage. EnjoyPhoenix le tempère, étant plus dans la discrétion. Et même, comme dirait notre Président, une certaine forme de sagesse. L’équilibre est parfait, la complicité naissante et nous donne envie d’y voir les prémices d’un nouveau tandem. L’un comme l’autre n’aurait pas besoin de résilier sa propre chaîne. Mais pourquoi pas se revoir encore et encore, ou proposer un contenu commun ? C’est que chacun a beaucoup à apprendre de l’autre.

Lui connaît toutes les ficelles de la télé, ses coulisses les plus sombres. C’est sans doute en se gavant comme une oie de ces programmes qu’il s’est inventé. Preuve en est, ses gimmicks (« Je hurleee » et compagnie) ont tout du personnage cathodique. EnjoyPhoenix paraît peut-être un peu plus fade et effacée à ses côtés, mais justement. Elle fait pencher la balance de l’autre côté, et pourrait éduquer son acolyte sur les codes des stars des réseaux sociaux. Après tout, entre Nabila et Sananas, un sacré fossé les sépare. Allez, gageons que nos pronostics sur le mercato médiatique ne soient pas trop mauvais. Ou, à minima, que cet article en inspire plus d’un… voire de deux. Marie et/ou Jérémy, si vous passez par là !

Mélissa Chevreuil