fbpx
Buzz
Partager sur

Emma Watson admet qu’elle souffre du syndrome de l’imposteur !

Emma Watson admet qu'elle souffre du syndrome de l'imposteur !

Tout porte à croire qu'Emma Watson ne se sent pas tout à fait à sa place. La vedette de Harry Potter souffrirait du syndrome de l'imposteur.

Inutile de vous présenter Emma Watson, star de cinéma, mais aussi icône engagée et féministe. Si tout lui réussit, la jeune vedette ne se sent pas toujours là où il faut. Elle souffre alors d’un curieux syndrome… MCE TV vous dit tout de A à Z.

N’avez-vous jamais ressenti ça ? Ce sentiment de ne pas être à sa place, d’avoir usurpé celle de quelqu’un d’autre ? Si ? Eh bien, Emma Watson aussi, semble-t-il.

En effet, à 30 ans, l’actrice à qui tout réussit dit souffrir du syndrome de l’imposteur. Au point où elle se demande si elle mérite cette gloire survenue en jouant les sorcières émérites dans Harry Potter.

Il faut dire que le rôle d’Hermione était le tout premier de sa vie, mais surtout celui qui l’a fait connaître au grand public. Em a en tout cas fait rêver de nombreuses personnes en l’incarnant.

Pourtant, ce rôle, et tous les autres qu’elle a eus par la suite semblent la convaincre qu’elle n’est qu’un imposteur. C’est d’ailleurs ce qu’Emma Watson avait déjà avoué à Vogue UK, sans détour, au cours d’une entrevue.

« C’est quelque chose avec lequel je me suis battu », a-t-elle dit, évoquant ce syndrome qui la ronge de l’intérieur. « Maintenant que je suis reconnue pour mes talents d’actrice, je ne me sens vraiment pas à l’aise ».

Emma Watson admet qu'elle souffre du syndrome de l'imposteur !
Emma Watson admet qu’elle souffre du syndrome de l’imposteur !

Emma Watson: elle a le sentiment de ne pas mériter un tel succès

L’actrice raconte « avoir le sentiment de n’être qu’un imposteur »Chose qu’Emma Watson a aussi évoqué dans une interview à Rookie Magazine.

« C’est comme si plus j’en fais, plus ce sentiment d’inadéquation s’intensifie, parce que je vais seulement me dire ‘à n’importe quel moment, quelqu’un se rendra compte que je suis bidon et que je ne mérite rien de tout ce que j’ai accompli ».

Des mots durs à entendre, et qui pourtant, sont symptomatiques de toutes les personnes, qui comme Emma Watson, souffrent de ce syndrome.