fbpx
Buzz
Partager sur

Emily Ratajkowski totalement nue avec une orchidée comme cache-sexe !

Emily Ratajkowski vient de poster une photo, sur sa story Instagram, se dévoilant totalement nue. En guise de cache-sexe : une simple fleur.

Emily Ratajkowski affole de nouveau la Toile, comme à son habitude. Alors confinée chez elle, la belle a posté un cliché des plus affriolants. Elle y apparaît entièrement nue. MCE TV vous dit tout de A à Z.

On dirait bien qu’Emily Ratajkowski cherche encore à nous émoustiller. En effet, la belle a posté une photo d’elle, vêtue du plus simple appareil.

Eh oui, notre chère Em Rata était donc en tenue d’Ève, avec pour seul cache-sexe : une orchidée ! Ça n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle nous régale de tels clichés.

Plus tôt, elle s’était prise en photo nue sous un drap. Cette fois-ci, la belle Emily Ratajkowski semble mettre à l’honneur la saison printanière.

Il faut dire qu’Emily a une plastique de rêve. Toujours très sexy, elle séduit la Toile avec ses clichés incendiaires.

Sebastien Bear-McClad, son mari, a de quoi être fier, de pouvoir profiter d’Emily.

Pour ce nouveau cliché de nu, la belle Em a donc opté pour une pose des plus sobres. Il ne semble pas non plus y avoir de filtre.

Emily Ratajkowski totalement nue avec une orchidée comme cache sexe !

Emily Ratajkowski: elle affole la Toile en tenue d’Ève

La pose est donc très naturelle, et on reconnaît bien notre Emily Ratajkowski, ses yeux de biche et ses lèvres pulpeuses. Il n’y a pas à dire : elle est magnifique.

Enfin, que ce soit nue ou en jogging, Emily est toujours aussi sublime. Ce ne sont pas ses fans qui nous contrediront.

Toutefois, vous n’en profiterez pas bien longtemps, car la belle l’a posté en story Insta. Eh oui, contrairement à son cliché sous le rideau, cette photo d’Emily Ratajkowski n’est pas vouée à rester sur son feed.

Profitez-donc de ce magnifique cliché de la radieuse Em Rata. Enfin, on peut le dire, elle a une drôle de manière d’occuper ses journées, en plein confinement.

Mais ça n’est pas pour nous déplaire. N’est-ce pas ?