fbpx
Buzz
Partager sur

Emily Ratajkowski: elle promène son chien presque nue dans la rue !

Emily Ratajkowski: elle promène son chien presque nue dans la rue !

Une fois n'est pas coutume, Emily Ratajkoswki fait grimper la température sur Instagram. Découvrez les photos hyper sexy de la mannequin !

Une fois de plus, Emily Ratajkowski prouve qu’elle assume parfaitement son corps. En effet, pour les besoins d’un shooting photo la jeune mannequin a accepté de se mettre en sous-vêtements pour promener un chien. Découvrez les photos sur MCE !

Emily Ratajkowski presque nue dans les rues de New York !

Avec ses 10 millions d’abonnés, Emily Ratajkowski est l’une des mannequins les plus populaires d’Instagram. Régulièrement, la jeune femme de 25 ans poste des photos de son quotidien, mais également de son corps de rêve qu’elle assume pleinement. La dernière en date n’a pas tardé à faire réagir ses abonnés. En effet, on la retrouve dans les rues de New York en lingerie fine promenant un chien. Ces photos sont tirées d’un shooting photo pour la marque de DKNY. En guise de légende la brunette a écrit. « Séance photo aujourd’hui à NYC mi-janvier avec 4 degrès dans mes sous-vêtement. Je travaille dure lol »

Shooting today in NYC mid-January in 40 degree weather in MY UNDERWEAR. Working hard lol

Une photo publiée par ailleurs Emily Ratajkowski (@emrata) le

Emily Ratajkowski: une féministe avérée !

Révélée en 2013 dans le clip de « Blurred Line » de Pharell Williams et Robin Thicke, Emily Ratajkoswki s’est rapidement fait une place dans le milieu de la mode et du cinéma. Très fière de son corps, son instrument de travail, elle dit se battre pour la cause du féminisme.

Par ailleurs, suite aux attaques qu’a subies son amie Kim Kardashian après avoir posté une photo de nue, la jeune femme s’était insurgée.« Ils laissaient entendre que le fait d’être sexy est vulgaire.Car cela implique de jouer avec le plaisir des hommes.Pour moi, être sexy est une forme de beauté, une sorte d’auto-expression. De celle qui doivent être célébrées, de celles qui sont merveilleusement féminines. » avait-elle écrit pour prendre sa défense !