fbpx
Buzz
Partager sur

Emilie Nef Naf pulpeuse et sublime dans un maillot échancré!

Emilie Nef Naf pulpeuse et sublime dans un maillot échancré!
Partager
Partager sur Facebook

En s’affichant avec ses formes et un maillot échancré, Emilie Nef Naf semble avoir ravi ses fans qui ont souhaité complimenter la belle brune

Il semble loin le temps où Emilie Nef Naf remportait Secret Story et était en couple avec Léo. En effet, du temps est passé depuis ce moment. Désormais, la jolie brune est maman de deux enfants, Maëlla (5 ans) et Menzo (3 ans). Eh qui dit maman dit corps qui change. Certaines femmes n’osent pas exposer leur silhouette post-grossesse. Mais ce n’est pas du tout le cas de l’ancienne petite-amie de Jeremy Menez. En effet, elle vient de poster un cliché de ses formes avec un maillot échancré. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les fans semblent sous le charme de la jolie brune.

 « Quelle bombe atomique!!!! Vraiment terrible quand même c est chaud. Ohhhh c’est de la méchanceté là pour certaines… c’est pas cool, elle se defonce au sport … puis faut pas exagérer, elle est hyper gaulée mais c’est pas la photo parfaite genre photoshop, on voit bien que c’est du vrai! Je ne sais pas qu’elle est ton secret pour être aussi sublime, mais ce secret te va plutôt bien! »

Voir cette publication sur Instagram

Juicy shape 🥥💦 BY @lesecretbyemilienefnaf 🔥 #lesecretbyemilienefnaf #motivation #atoidejouer

Une publication partagée par 𝐄𝐌𝐈𝐋𝐈𝐄 (@emilienefnaf) le

Emilie Nef Naf a failli perdre son fils Menzo

Vous l’aurez compris, Emilie Nef Naf vit sa meilleure vie. Propriétaire d’un institut de beauté, influenceuse et maman de deux beaux enfants, la jeune femme a tout pour elle. Toutefois, elle aurait eu une grosse frayeur il y a quelques années durant sa seconde grossesse. L’ancienne gagnante de Secret Story a bien failli perdre son fils Menzo.

Emilie Nef Naf expliquait: « J’ai failli le perdre. Il allait se barrer quoi, il voulait partir alors qu’il n’était même pas encore installé (…) J’ai appelé ma mère pour qu’elle s’occupe de Maëlla, elle avait un an et demi. Je ne me levais pas sauf pour aller aux toilettes.Et je mangeais même allongée, je ne voulais pas le perdre. Je ne savais même pas si c’était une fille ou un garçon (…) On est partis vivre en Italie et il a attrapé une bronchiolite aiguë. Et il a failli mourir, encore une fois ».