fbpx
Buzz
Partager sur

Drake répond violemment aux accusations de Mavado !

Drake répond violemment aux accusations de Mavado !

Le rappeur Drake décide de répondre à Mavado après ses accusations d'appropriation. On vous donne plus de détails.

Drake répond aux accusations de Mavado ! MCE TV vous donne plus de détails.

Est-ce le début d’un clash entre Drake et Mavado ? Il semble que oui !

L’artiste jamaïcain Mavado accusait Drake d’appropriation de la culture dancehall. Ce dernier semble d’ailleurs riposter.

En effet sur pendant l’Instagram Live de Popcaan le rappeur répond. « Certains bwoy adorent discuter de yaad man et de la prochaine connerie et tous maintenant ils ne peuvent pas rattraper le 876 Gad. Allez prendre un siège et une boîte de jus et chut. OVO UNRULY » a-t-il écrit dans la discussion.

Comme vous le savez, le rappeur canadien n’est pas du genre à se taire. Encore mois à reculer devant une querelle ou un clash.

Drake répond violemment aux accusations de Mavado !

Drake répond à Mavado

Pour le coup c’est Drake qui l’a un peu cherché. En effet dans son titre Only You Freestyle il fait référence à son ami Popcaan.

Ce dernier ayant déjà eu de problèmes avec Mavado. Il fait aussi référence à la maison de l’artiste jamaïcain de Cassava Piece. 

Les paroles font aussi allusion à la querelle du dancehall Gully contre gaza. Il s’agit en effet d’une vieille guerre entre Vybz Kartel et Mavado.

Querelle qui a d’ailleurs faillit diviser l’ile en 2010. Ainsi, les paroles de Drake semblaient rouvrir de vieilles blessures. 

Mavado a donc riposté avec son morceau « Enemy Line ». Il aussi interpellé Drake sur son compte Instagram.

« Met toi bien ça en tête. Dancehall c’est mon terrain de jeu. Dancehall c’est mon travail. » écrit d’abord Mavado sous une publication Instagram. « Tu n’es pas du Dancehall. Tu n’a aucun pouvoir dans Dancehall et tout le monde sait comment t’as connu Dancehall. »

Il remet donc Drake en place en le conseillant de ne pas manquer de respect à Gully. « Ote toi cette idée de la tête et ne le refait plus jamais ! » finit par écrire Mavado.