fbpx
Buzz
Partager sur

Drake accusé d’agression sexuelle: les détails glauques de la plaignante

Drake accusé d'agression sexuelle: les détails glauques de la plaignante
Partager
Partager sur Facebook

Drake vient d'être accusé d'agression sexuelle. La plaignante a livré des détails glauque pour incriminer le rappeur !

Drake fait la une des médias en ce moment. Il y a quelques jours, le rappeur était au coeur des discussions suite à l’annonce d’un featuring assez improbable.

Drake et Chris Brown vont collaborer ensemble. Ennemi depuis plusieurs années, les deux jeunes hommes semblent donc désormais inséparables. Leur rancoeur date de l’époque Rihanna. En effet, les deux rappeurs se sont alors livrés une véritable guerre avec la jeune femme au centre. A l’occasion d’un collaboration ensemble, les deux rappeurs ne se quittent plus. 

Chris Brown est sur le point de sorti un album « Indigo ». Il a confirmé la nouvelle en dévoilant sur Instagram toute la tracklist de ce nouvel album. Drake figure dessus, et le titre qui les unis aujourd’hui s’appelle « No Guidance ». Il y a également d’autres invités dans cet album composé de 37 titres. 

Drake, couplable ou innocent ?

Mais aujourd’hui, si Drake fait parler de lui c’est pour une toute autre raison. Et pas des moindres ! En effet, le rappeur est accusé d’agression sexuelle. C’est le site américain « The Blast » qui a dévoilé des documents inédits le 19 juin 2019. Il concerne une plainte qu’a posé Laquanda Morris, supposée victime.

La jeune femme affirmait être enceinte de Drake. Il a avoué avoir passé une nuit blanche avec elle, mais à cependant refusé de se livrer à un test de paternité. L’ancien petit ami de Rihanna a alors poursuivi la jeune femme en justice pour diffamation. 

Mécontente de l’accord, la jeune femme a porté plainte contre ses avocats. Selon les documents que dévoile « The Blast », il est écrit : « Drake affirme qu’elle a d’abord cherché à lui soutirer de l’argent pour son bébé présumé et qu’il assumerait l’entière responsabilité si l’enfant était le sien ».

Avant de poursuivre : « J’ai signé une entente avec Alexander Cabereiras [Un représentant de Drake, NDLR] le 23 janvier 2018. Je lui ai expliqué que j’avais été agressée sexuellement par le rappeur Drake, que Drake m’avait forcée à pratiquer du sexe oral. C’était inhabituel, puisque c’était plus du fétichisme. Il m’a demandé de cracher dans un verre doseur jusqu’à ce qu’il me dise stop. Après, il a versé le crachat sur mon visage et me répétait : ‘Je veux voir ton visage souillé‘ »

Drake n’a pas encore réagi à ces accusations.