Buzz
Partager sur

Didier Deschamps répond aux accusations de racisme envers Benzema !

Partage
Partager sur Facebook

Didier Deschamps fait couler beaucoup d'encre en ce moment. Il a d'ailleurs décidé de répondre cash aux accusations de racisme dont il est victime !

Didier Deschamps a décidé de répondre aux accusations de racisme envers Karim Benzema. Il s’est confié lors d’une interview pour « Face aux auditeurs » diffusé dimanche 13 janvier sur Europe 1. Et le sélectionneur français ne laissera pas passer ces accusations. Il s’en souviendra encore longtemps de ce qu’on lui reproche. MCE vous en dit plus.

Didier Deschamps face aux accusations de racisme

En effet lors d’une interview pour l’émission « Face aux auditeurs » diffusé dimanche 13 janvier sur Europe 1, Didier Deschamps a tenu à répondre aux accusations de racisme. Et l’entraîneur des Bleus a répondu cash.
« Que certains puissent se permettre de tenir des discours qui amène après à des conséquences qui dépasse tout entendement, ça je n’oublierai jamais. Après on vit avec. À ce moment-là, j’ai considéré que la ligne blanche avait été franchie. Quand on franchit la ligne blanche, après il y a un point de non-retour. », commence-t-il.

Cela date du moment où il avait mis à l’écart Karim Benzema de l’équipe de France lors de l’affaire de la sextape avec Mathieu Valbuena. « Moi je sélectionne des joueurs français, ils sont tous français. Ça ne m’est jamais arrivé de ne pas sélectionner quelqu’un pour des raisons de couleur ou de religion. Et dans l’autre sens, ça ne m’arrivera jamais de sélectionner quelqu’un pour ces mêmes raisons parce que ça serait pareil, si ce n’est pire. Ce sont des moments très, très désagréables, forcément, parce que ça a des conséquences sur ma famille et ce n’est pas acceptable. », conclut-il. Au moins il a décidé de s’expliquer une bonne fois pour toute.

Didier Deschamps parle de ses nouvelles dents

L’entraineur de 50 ans a choisi de se confier en toute intimité sur Europe 1 lors d’une interview.
« La seule chose que je peux dire, c’est que, bien évidemment, en étant sélectionneur de l’équipe de France, il y a un côté représentatif qui est important. Cela concerne l’image de la fédération. En tant que salarié, et même si je suis un salarié un peu à part, je suis salarié de la fédération. Par rapport à ce que représente le rôle de sélectionneur pour le football français, je ne vais peut-être pas m’habiller comme certains de mes joueurs. Comme avec certaines tenues, même si ça leur va très bien. Je ne me vois pas me faire une coupe de cheveux un peu exotique non plus. Je ne cherche pas le buzz », explique-t-il.
Didier Deschamps en dit alors un peu plus: « je fais en sorte de me protéger, de protéger ma famille. C’est quelque chose d’important, même si l’exposition, de par ma fonction, est importante. Ça peut être dans le positif, ça peut être dans le négatif. Il faut prendre beaucoup de recul par rapport à ça pour ne pas être impacté du tout », a-t-il conclu tout simplement.