fbpx
Buzz
Partager sur

Diam’s épinglée : son agence de voyages ne respecte pas la loi !

Diam's epinglee : son agence de voyages ne respecte pas la loi !

Il y a quelques jours, Diam's a fait une grande annonce ! Elle s'est lancée dans un nouveau business. La création d'une agence de voyages.

C’est l’annonce qui a ravi les fans de la star, Diam’s a enfin osé se lancer dans un nouveau business ! Elle a crée une agence de voyages. Mais celle-ci ne serait pas totalement en règle ! MCE TV vous dit tout !

C’est sur Instagram que Diam’s a annoncé la bonne nouvelle la semaine dernière ! « Aujourd’hui est un grand jour pour moi ! @hegirevoyages ouvre ses portes ! Depuis deux ans je passe énormément de temps à Médine. Cette ville si chère au cœur de croyants. Depuis mon premier voyage dans les lieux saints, je nourris un rêve : celui d’ouvrir ma propre agence de voyages. Et d’offrir à mes frères et sœurs la possibilité de venir faire la Omra dans les meilleures conditions. En toute confiance et en toute sérénité ».

C’est une excellente nouvelle pour plusieurs internautes. L’ancienne rappeuse numéro 1 est devenue cheffe d’entreprise en terre Saoudienne. Mais l’agence de voyages à la Mecque de Diam’s pourrait bien lui valoir quelques ennuis. Et pour cause ! D’après nos confrères de L’echo touristique, Diam’s « ne semble pas avoir respecté les étapes préalables au lancement d’une agence de voyages. Chez Atout France, on nous confirme donc que l’ancienne chanteuse n’a déposé aucune demande d’immatriculation, et qu’elle ne dispose d’aucune garantie

financière ».

Diam’s : son projet en péril ?

Et plus encore, Jean-Pierre Mas, le président du syndicat des Entreprises du Voyage a confirmé ces dires. D’après lui, « Il faut savoir que pour organiser un pèlerinage à la Mecque, il faut d’abord être agréé par le Ministère saoudien du hajj ». Le projet de Diam’s est donc en péril.

Pour le président c’en est trop, il a donc envisagé une action en justice contre Diam’s. Raison pour laquelle il a donc contacté le Conseil du culte musulman et SOS Pelerin. Mais aussi la « Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes pour signaler un exercice illégal de la profession.«