fbpx
Buzz
Partager sur

Diam’s bientôt de retour à travers un vlog ? Elle dit tout !

Diam's bientôt de retour à travers un vlog ? Elle dit tout !

Diam's publie de nouveaux types de contenus via son réseau social Instagram. La chanteuse se lancerait-elle dans le vlog ?

Diam’s fait-elle son grand retour via son réseau social Instagram ? C’est la grande question sur les lèvres de beaucoup de bouches. Ses dernières publications semblent se tourner vers un nouveau type de contenu : le vlog. Mais est-ce vraiment ce que l’ancienne chanteuse cherche à faire ? Elle se confie !

En mai 2019, Diam’s écrivait ce message sur son compte Instagram : « Mélanie Française et Musulmane en direct de Mecca. Sincèrement… Je souhaite à tous mes frères et sœurs de pouvoir venir un jour ici. » Elle se trouvait sur la place du lieu sacré des musulmans de la terre entière.

Croyante et pratiquante, cette femme de 38 ans marqua la jeunesse avec de nombreux tubes de rap. Quelques jours après son post Instagram, Diam’s affirme son soutien à son compagnon Faouzi Tarkhani. Ce dernier vient de publier un roman qui s’intitule : La juvénile force.

Diam’s : la vie avant la célébrité

Très connectée, l’ex rappeuse publie aussi souvent des vidéos en direct. Elle a souvent l’envie de montrer les magnifiques paysages de ses voyages (comme au Maroc par exemple). Mais également de garder un lien de proximité avec sa communauté. Avec de multiples vidéos, ses internautes lui demandent alors si elle se lance dans le « vlog. » Immédiatement, Diam’s leur répond, mais pas de façon positive.

« Merci à tous pour vos messages. Alors, pour ceux qui me demandent, je n’ai pas de Snapchat. Et non, je ne deviens pas vlogueuse lol. Simplement, j’aime partager les belles choses qui nous entourent car c’est en méditant sur la beauté d’une fleur, d’un paysage, que je me suis questionnée sur leur création… leurs rôles dans notre existence » confie-t-elle.

Dans une interview pour le magazine Paulette, Diam’s expliquait les raisons de l’arrêt de sa carrière. « Au-delà de l’épuisement et du stress que subit le corps, il y a aussi le sentiment d’avoir une fissure à l’intérieur. D’être un puzzle divisé en une infinité de pièces qui cherchent désespérément à prendre forme.« 

« Comme si ton âme criait à l’aide et que, pour être soignée, elle réclamait autre chose que des antidépresseurs. Je pense qu’à partir du moment où on se laisse happer par un travail envahissant; on peut alors devenir prisonnier d’un tourbillon qui ne nous permet plus de nous retrouver un seul instant avec nous-même, et de ce fait, nous prive de toute paix intérieure » finissait-elle par conclure.