fbpx
Buzz
Partager sur

David Hallyday s’associe à la PETA et demande la fermeture des cirques !

David Hallyday s'associe à la PETA et demande la fermeture des cirques !

David Hallyday réitère son engagement envers la cause animale. Fervent défenseur des animaux, il s'associe à PETA pour fermer les cirques !

Nouvelle prise de position pour David Hallyday. Le fils du Taulier devient porte-parole de PETA et milite pour abolir les cirques. MCE TV vous dit tout de A à Z.

David Hallyday ne fait pas les choses à moitié. Le fils de Johnny ne supporte pas que l’on s’en prenne aux animaux. Il en fait donc son combat, et s’engage pour cette cause qui lui est chère.

L’ami des bêtes a donc une nouvelle fois fait la paire avec l’asso PETA. Une organisation qui lutte depuis les années 80 contre la cruauté animale.

Pour combattre l’exploitation animale, David Hallyday exige donc la fermeture des cirques. Véritables prisons pour les animaux, ces derniers sont privés de leur habitat naturel et subissent souvent une violence inouïe.

Ce qui est rassurant, c’est que 3 français sur 4 s’opposent aux cirques. Pour aller plus loin, le fils du Taulier voudrait alors imposer la fermeture nationale de ceux-ci.

« Tous les animaux utilisés dans les cirques passent leur vie au bout d’une chaîne ou dans une cage », dénonce David Hallyday sans détour. Alors qu’il pose avec des chaînes aux poings, le militant raconte le quotidien affreux des bêtes de cirque.

"<yoastmark

David Hallyday: le fils de Johnny comme rempart à la cruauté animale

« Les dompteurs utilisent des fouets, des chaînes et d’autres outils pour forcer les animaux à exécuter les numéros ». De quoi rendre fébriles les plus cyniques d’entre nous.

David Hallyday ne s’arrête pas là. Il explique aussi que les exploitants de cirques séparent les bébés éléphants de leur mère. Ce, avant même la fin de leur sevrage.

Ils sont ensuite battus à coup de barres de fer avec un crochet au bout. Idem pour les oursons, à qui l’on passe la chaîne au cou pour les forcer à se tenir droit.

« Dans les cirques, les animaux n’ont pas le choix, ils doivent obéir », déclare alors David Hallyday, sur un ton qui donne froid dans le dos. « Beaucoup tombent malades et souvent n’ont pas de soins vétérinaires ».

Pour conclure sur une note plus positive, on apprend que Paris, Rennes, Strasbourg, Montpellier ou encore Dijon ont déjà signé pour abolir ce carnage. Reste à voir si David Hallyday et PETA parviendront à interdire les cirques à l’échelle nationale, voire en Europe.

YouTube est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.