Buzz
Partager sur

Cyril Hanouna compare son salaire à Neymar et veut aider les sans-abris !

1000 Cyril Hanouna content Neymar associ
Partager
Partager sur Facebook

Cyril Hanouna s'est confié au journal Paris Match. Dans l'interview, il explique vouloir mettre en place une association caritative pour les sans-abris.

Alors qu’il profite de ses vacances à Cannes, le présentateur le plus turbulent du moment Cyril Hanouna s’est confié dans une interview à Paris Match. Dans celle-ci, il parle de son salaire mirobolant et de ce qu’il compte en faire. Principalement, selon lui, arriver à créer une association caritative visant à aider les sans-abris. De la même manière que Coluche avec les Restos du Coeur.

 

Cyril Hanouna : il s’explique sur son salaire !

 

Pour rappel, Cyril Hanouna a signé un contrat de 250 millions d’euros pour 5 ans. Il s’agit du contrat le plus onéreux qu’un présentateur ai signé jusqu’à présent. Et beaucoup se sont empressés de le comparer à celui de Neymar, dont le transfert a coûté plus de 300 millions de dollars (coût du transfert + salaire) sur 5 ans. Des chiffres qui font plaisir, mais que Cyril Hanouna veut démentir à tout prix.

Car celui qui avait demandé à ses fans de harceler un journaliste réfute complètement les dires :

« Vous n’imaginez pas le nombre de Tweets qui mettent en parallèle le contrat de Neymar de 200 millions d’euros et le mien de 250 millions d’euros. Je rappelle que les 250 millions correspondent à un contrat pour produire des émissions pendant cinq ans, ce n’est pas mon salaire…« 

 

Cyril Hanouna : une grande cause pour une bonne conduite ?

 

Car ce que souhaite par-dessus tout Cyril Hanouna désormais, c’est mettre de l’argent de côté. Et le présentateur de Touche Pas à Mon Poste a une bonne raison de le faire. En effet, il souhaite créer sa propre association caritative. De la même manière qu’avait fait l’humoriste Coluche avec les Restos du Coeur. Mais pour Cyril Hanouna, ce serait plus pour le logement et les sans-abris.

« Mon rêve, c’est de créer un jour, comme Coluche, quelque chose comme les Restos du cœur, mais concernant le logement. Avec l’association Les Anges de la rue, nous essayons de repérer les immeubles, les hôtels à l’abandon pour les rénover et les mettre à disposition.«