fbpx
Buzz
Partager sur

Britney Spears: Un de ses seins s’échappe de son costume en plein concert !

Britney Spears- Un de ses seins s'échappe de son costume en plein concert !

Britney Spears a eu un petit problème. En plein concert, un de ses seins a été dévoilé au public ! La faute à une tenue trop serrée.

Oops she did it ! Britney Spears est prête à tout donner pour ses fans. En effet, la belle blonde est de retour pour sa tournée Piece of Me. Britney a manifestement eu un petit problème lorsqu’un de ses seins a décidé de partir faire un tour !

Britney Spears : Cachez ce sein qu’on ne saurait voir !

C’est à Oxon Hill dans le Maryland que le drame s’est produit. Britney Spears a donné un concert pour le deuxième soir dans la salle The Theater au MGM National Harbor. C’est devant une foule en délire que l’interprète de « Baby One More Time » a commencé à chanter Freakshow aux côtés de ses beaux danseurs.

Dans une tenue sexy, Britney Spears s’est donnée à fond… Peut-être trop ! Effectivement, puisque c’est à ce moment-là qu’un de ses seins a décidé de sortir de son petit soutien-gorge. La faute à qui ? Nos enquêteurs sont sur le coup mais tout semble accuser la tenue Marco Morante dans laquelle Britney a commencé son show. Une tenue ultra sexy… qui couvre un minimum de chair !

Pour Britney, c’est le fameux wardrobe malfunction !

Deux minutes peuvent être terriblement longues. C’est le temps qu’a mis Britney a réalisé que son sein s’était fait la malle. Deux longues minutes pendant lesquelles, tout le monde a pu réaliser clichés et diverses vidéos. La séquence est donc relayée partout sur le net.

Ce n’est pas la première fois que la jeune femme de 36 ans subit cet incident. D’ailleurs ce n’est pas plus tard que l’année dernière, qu’elle a fait les frais de tenues trop serrées. En effet, c’est pendant un concert à Las Vegas, qu’un de ses costumes a décidé une fois de plus de la laisser tomber. On appelle communément ça, une wardrobe malfunction, un problème de vêtement donc ! Britney Spears did it again !

Crédits photo : ABACA