fbpx
Buzz
Partager sur

Britney Spears: une pop star pas si à l’aise que ça avec son image ? [DOSSIER]

Britney Spears: une pop star pas si à l’aise que ça avec son image ?

La vie de Britney Spears n'a pas été si facile que ça, en dépit de sa notoriété... Quant à son image, l'idole en a quelque peu souffert !

Bon nombre diront que Britney Spears, a tout de la véritable idole de son temps. Pourtant, la star n’a pas forcément bien vécu son succès ni été à son aise… MCE TV vous dit tout de A à Z.

Britney Spears est sans conteste l’une des premières pop stars de sa génération. Un succès qui aujourd’hui encore semble alors lui échapper

La chanteuse a en tout cas vécu sur de véritables montagnes russes. Entre son succès naissant et ses amours difficiles, mais aussi les paparazzi qui s’immiscent dans son quotidien Britney a bien failli disjoncter…

Beaucoup se souviennent d’ailleurs de la période où elle s’est rasé le crâne à blanc. Un appel au secours face à sa vie qui semblait lui glisser des mains.

Ceci dit, la star a toujours eu un public derrière elle, qui a su croire en elle. C’est peut-être grâce à cela qu’elle réussit à donner le meilleur d’elle-même dans sa carrière.

À 39 ans, tout porte à croire que la star mène une vie loin des flashs et des paillettes. Un moyen pour elle de souffler et surtout de reprendre confiance en elle.

Britney Spears a-t-elle souffert de son succès ? La star de la pop a-t-elle un problème avec sa propre image ? MCE vous donne quelques éléments de réponse entre ces lignes…

Britney Spears: une pop star pas si à l’aise que ça avec son image ?
Britney Spears: une pop star pas si à l’aise que ça avec son image ?

Britney Spears, un succès prématuré ?

On ne peut pas dire que Britney Spears soit une inconnue au près du grand public. Connue avec son titre « Baby One More Time », elle eut un succès dithyrambique à la fin des années 90.

Avant cette consécration, Britney était déjà familière aux plateaux télé. Eh oui, la star s’était fait connaître dans l’émission « Mickey Mouse Club ». Tout comme son ex, Justin Timberlake.

Dès lors qu’elle a lancé sa carrière, la jolie blonde séduit tout un public et se fait un nom. Elle devient alors la Madonna de son temps, même si cela semble lui échapper totalement.

Sans cesse sous le feu des projecteurs, elle en développera une phobie maladive. Nerveuse, sans cesse à se ronger les ongles, elle mènera à bien sa carrière, même si pour elle, il est difficile de grandir et de se construire avec un tel succès.

Véritable « hitmaker », Brit va mettre de côté son adolescence et ses débuts de jeune adulte pour plaire à ses fans. Comme bon nombre d’artistes mis sur le devant de la scène beaucoup trop tôt.

À 39 ans, on peut peut-être dire que la reine de la pop n’a pas eu d’adolescence. Il faut dire que le succès lui faisait peur. Ce qui l’amènera d’ailleurs à craquer et même à se raser le crâne et à faire tout un tas de choses qui ne ravissent pas forcément ses fans.

La raison est simple : Britney Spears n’est pas une « control freak ». Les choses la dépassent et elle ne sait pas forcément gérer sa notoriété, ni la proximité avec le public.

« Je ne veux plus que quiconque touche mes cheveux. Plus jamais, qui que ce soit. Je n’en peux plus de toutes ces personnes qui touchent mes cheveux », aurait-elle dit, selon le docu Britney Spears: Breaking the Point.

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Britney Spears: une idole fragile dès les prémices de sa carrière

L’interprète de « Baby One More Time » est bien plus fragile qu’on ne le pense. Si en apparence, elle semble déconneuse, second degré, sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille. Loin de là !

Depuis toute petite, Britney Spears ne s’aime pas. Elle se considère même comme « le vilain petit canard » de sa famille. L’adolescence n’a donc pas dû être facile, malgré l’argent et les fans qui se bousculaient devant elle.

Dans un post Instagram, Britney a révélé que dès son plus jeune âge, elle avait un problème avec son image. Au point de refuser de se faire sa coupe iconique : sa frange, qui lui rappelle l’époque du CE2…

« J’ai arrêté de m’en faire dès le CE2, je m’en souviens comme si c’était hier. C’était si difficile d’exposer mon front », dit-elle sans détour à ses fans. « Seuls les gens beaux pouvaient faire ça dans le Sud, et je ne m’étais jamais sentie assez jolie pour le faire », poursuit-elle.

Et ça n’est pas tout. La star se comparait aussi aux fillettes, à ces mini miss qui enchaînaient les concours de beauté. « Je ne me sentais pas d’y participer », avoue-t-elle.

Au-delà de son image physique, Britney a dû être mise sous tutelle. La raison étant qu’elle souffre de troubles bipolaires, qui trahissent sa fragilité psychologique.

Des troubles qui s’ajoutent alors à sa descente aux enfers. Expérience qu’elle évoque dans son titre « Everytime ». Un titre brillant, déchirant et sans filtre. Mais il traduit à la perfection l’état psychologique de la star à l’époque.

YouTube est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Britney Spears: quand l’idole choisit de remonter la pente

Si Britney Spears a souffert de son manque d’estime de soi, on ne peut pas dire qu’elle n’a pas fait d’efforts pour s’en sortir. Elle semble en tout cas aujourd’hui sur le chemin de la confiance en soi.

Sur Instagram, on apprend que la star fait une « transition dans ma vie, pour me concentrer sur ce que je veux vraiment. Je travaille sans arrêt depuis 8 ans », raconte-t-elle, avec cette fraîcheur propre à elle.

La chanteuse prend donc le temps de se livrer à des passions saines et mettre ses démons de côté. Comme ses addictions à l’alcool et aux médicaments.

« Parfois, il est bon de s’arrêter et de réfléchir », dit-elle à ses fans, qui lui manquent malgré tout. Pour se libérer de tout ce stress et évacuer ce mal-être, elle prend du temps pour méditer et même faire du yoga.

« Le langage du corps dit tout », raconte Britney. « La façon dont vous vous parlez et dont vous vous tenez peut avoir un effet sur votre humeur… J’ai des problèmes de confiance en moi, donc j’ai une mauvaise posture ».

L’icône de la pop va donc s’atteler à mieux travailler sa posture pour « devenir plus forte ». Non sans bien sûr rendre l’utile à l’agréable, puisque la pratique de ce sport doux semble l’apaiser. Les enchaînements sont en tout cas « amusants à exécuter », d’après elle.

Autre passion plutôt surprenante : Britney Spears adore les abeilles ! Sur son compte IG, elle se plaît d’ailleurs à les prendre en photo. Se qualifiant d’ailleurs de « Bee Friendly » !

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.