fbpx
Buzz
Partager sur

Booba menace violemment son hacker sur Twitter !

Booba menace violemment son hacker sur Twitter !

Il y a peu, Booba se faisait hacker son compte Twitter. Depuis qu’il a découvert « l’identité » de celui-ci, il ne cesse de le tacler

Vous pouvez vous appeler Booba et tout de même vous faire pirater vos réseaux sociaux. En effet, le DUC de Boulogne a malheureusement vécu cette situation il y a quelques jours. Se faisant hacker son compte Twitter pendant un très long moment.

Depuis, tout est rentré dans l’ordre, ou presque. Le rappeur a pu récupérer son compte mais ce n’est pas pour autant que sa guerre avec son cyber rival ne va s’arrêter. Car oui, depuis qu’il a découvert qui s’en était pris à lui, l’artiste ne peut s’empêcher de le clasher.

Cela va faire des vacances aux autres rappeurs nous direz-vous. Etant donné que Booba avait pour habitude de s’en prendre à Gims, Damso ou encore Rohff dernièrement. Depuis son hacking, ces artistes n’ont plus entendu parler de leur rival.

En revanche « hackito » comme s’amuse à l’appeler B2O, entend bel et bien parler de sa « victime » chaque jour depuis une bonne semaine. Car les deux parties ne cessent de se tweeter pour se menacer et s’insulter.

Dernièrement, c’est bien Booba qui a lancé une nouvelle attaque à sa nouvelle cible préférée.

Booba menace violemment son hacker sur Twitter !
Booba menace violemment son hacker sur Twitter !

Booba clashe son hacker

Mais pour quelle raison l’artiste s’en est-il une nouvelle fois pris à son hacker ? Tout simplement parce que ce dernier a manqué à sa « promesse ». En effet, le twittos avait « promis » de faire venir le SWAT chez sa cible. Faisant savoir sur Twitter:

 « Vas-y j’ouvre pas ma gueule pour rien. Demain soir 21H si ta porte n’explose pas je suis la plus grosse des p*tes. Le tout en direct. » Au final, aucun SWAT n’a débarqué chez Booba. Ce dernier, ne manquant pas de se moquer de son rival après son échec:

 « Me refais plus jamais ça Hackito !!! J’ai attendu le SWAT comme ça toute la journée dans mon salon. » Mais selon le hacker, si la police ne s’est pas rendue chez son rival, c’est pour une bonne raison. Il aurait trop d’histoires sur le dos et ne voulait pas s’en rajouter une:

 « Eh pour le SWAT de Booba c’est mort. Déjà que j’ai une enquête sur le dos à cause de ça… et de plus, son adresse doit être blacklistée ».