fbpx
Buzz
Partager sur

Booba: Maes lynché à cause de son soutien au Duc de Boulogne !

Booba- Maes lynché à cause de son soutien au Duc de Boulogne 1000

À chaque clash, le rappeur Maes manifeste son soutien et son amitié au Duc de Boulogne. Les internautes en ont marre qu'il défende Booba !

Très amis, les rappeurs français Booba et Maes se soutiennent sur les réseaux sociaux. Une amitié qui a le don d’agacer les internautes ! MCE vous dévoile tout dans les moindres détails.

On ne peut plus compter les ennemis de Booba sur les doigts de la main tant il y en a. Chose que l’on ne peut affirmer avec ses amis.

En effet, le Duc de Boulogne, plus détesté qu’apprécié dans le milieu, reçoit le soutien de peu de personnes. Il faut dire qu’il adore clasher ses congénères, comme Kaaris !

Toutefois, le père d’Omar et Luna peut tout de même s’appuyer sur le rappeur français, Maes. Eh oui, il est un soutien sans failles pour B2O. 

Alors à chaque fois que Booba se trouve au milieu des clashs – une situation assez récurrente -, Maes monte toujours au créneau pour défendre son ami.

Ainsi, cette relation protectrice commence à agacer les internautes. Dans le clash qui oppose Maitre Gims et l’interprète de « Cavaliero », la réaction de Maes les met en rogne !

Booba- Maes lynché à cause de son soutien au Duc de Boulogne 640

Booba ne veut pas lui causer de tord

C’est bien simple, Booba n’a besoin de personne pour se défendre. Mais il faut croire que le Duc de Boulogne se réjouit de son amitié avec Maes. 

En effet, l’interprète de « Distant », en featuring avec Ninho, se montre très loyal envers B2O. Ainsi, l’artiste ne rate aucun de ses clashs. Encore moins ceux avec Gims !

Ainsi, le père d’Omar et Luna dévoilait une publication très moqueuse sur Instagram. En partageant une photo de Maitre Gims sans ses lunettes, celui-ci n’y est pas allé de main morte dans la légende.

« Les yeux, c’est le reflet de l’âme. Je ne vois que le reflet d’un âne qui ne sait pas où est sa place », avait-il déclaré. Et bien sûr, Maes ne peut s’empêcher de lâcher un like.

Alors, un Twittos s’emporte. « Si Booba ne clash personne, il meurt. Et si Maes ne like pas, il meurt aussi je crois », assure le jeune homme. Son message enregistre plus de 5 mille partages ! Outch !