fbpx
Buzz
Partager sur

Après Booba et Kaaris, Alexandre Benalla propose aussi un octogone !

Fort de son succès avec les rappeurs Booba et Kaaris, l'octogone s'exporte vers le monde de la politique, à l'initiative d'Alexandre Benalla !

Alors qu’Emmanuel Macron se fait menacer physiquement par une légende brésilienne du MMA, Alexandre Benalla n’hésite donc pas à… proposer un octogone. La mode, lancée par Booba et Kaaris, atteint alors les plus hautes states de la société : l’Etat lui-même. MCE TV vous donne tous les détails !

Sur les réseaux sociaux, l’ancien chargé de mission de l’Élysée vole alors à la rescousse de son président. Emmanuel Macron a en effet été menacé par Renzo Gracie. Le champion de MMA souhaite donc « lui tordre son cou de poulette ». Rien que ça ! Ces menaces font suite aux différentes tensions diplomatiques entre le président français et le président brésilien, Jair Bolsonaro. Dans ce climat de tension, Alexandre Benalla n’a donc pas hésité à y ajouter sa petite note d’humour en proposant un octogone, comme l’a fait Booba.

Comme Booba, Alexandre Benalla souhaite organiser un octogone !

Quelques minutes après ce premier tweet en français, Alexandre Benalla en rajoute alors une couche, en anglais. Cette fois-ci l’ancien chargé de mission de l’Élysée se lâche : « Renzo Gracie, vous n’êtes qu’un imbécile ! Il semble que votre cerveau est semblable à celui d’une poule. On se demande en quoi tu es bon ? Pour votre information, le cas de l’Amazonie est un problème à l’échelle de l’humanité. Être dans une cage est le meilleur endroit pour vous. Au lieu de dire des conneries, répondez à mon invitation. Êtes-vous prêt pour un octogone à Paris ?« .

Evidemment, cette proposition rappelle beaucoup celle de Booba à son rival Kaaris. Pour rappel, en août 2018, les deux rappeurs se sont retrouvés à l’aéroport d’Orly. Une bagarre à alors éclaté entre les deux bandes rivales. Mais, B2o, frustrés de ne pas s’être battu avec Kaaris, souhaite donc organiser un combat de MMA pour régler ses comptes une bonne fois pour toutes. Un clash qui a fait le tour des médias d’information, jusqu’à influencer un ancien proche du président de la République.