fbpx
Buzz
Partager sur

Booba ou Kaaris: 5 rappeurs qui sont passés par la case prison !

Booba ou Kaaris: 5 rappeurs qui sont passés par la case prison !

Booba et Kaaris font partie des rappeurs qui ont fréquenté à un moment ou à un autre la prison. Petit zoom sur leurs différentes approches.

On compare souvent Booba et Kaaris, à cause de leur rivalité. Les deux rappeurs ont malgré tout en commun d’avoir fait de la prison. Un fait que l’on banalise parfois.

En 2018, Booba et Kaaris ont fait de la prison suite à une bagarre générale à Orly qui avait fait la Une des journaux.

Leur arrestation les avait menés à la prison de Fresnes pour Kaaris et Booba à Fleury-Mérogis. Déjà célèbres, ils ont donc eu pour leur protection, un séjour à part des autres détenus.

Dans l’attente de leur procès, Booba et Kaaris avaient passé trois semaines en détention. Les deux rappeurs ont finalement écopé de dix-huit mois de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende.

Le juge avait alors décrit leur cas avec froideur. Ils se seraient « créé des personnages forts, puissants, violents, excessifs ». Si simple ?

Booba ou Kaaris: 5 rappeurs qui sont passés par la case prison !

Booba, Kaaris… les autres rappeurs exposés à des peines de prison

Booba, Kaaris… Les rappeurs, au delà de leurs actes, héritent d’une culture musicale qui subit, dénonce ou raconte des situations défavorisées. Donc plus exposées à la violence et sa répression.

Rohff fait aussi partie des musiciens du genre, passés par la case prison. On l’a condamné à cinq ans en 2019 pour des violences. Le chanteur avait endommagé une des boutiques Unkut de… Booba !

Plus sérieux que des rivalités d’image, d’autres pairs de Booba et Kaaris ont des passifs complexes. Lacrim a été condamné en 2015 à trois ans de prison pour détention d’armes.

Il avait laissé ses traces sur deux kalachnikovs retrouvés à Marseille. Dans le lieu aussi d’un labo de cocaïne.

Aux States, où il est né, la prison a tout de même marqué le gangsta rap. Les inégalités selon les lieux ont inspiré la révolte incarnée par le genre.

De nos jours, la prison n’est jamais très loin pour des plus jeunes hommes encore que Booba et Kaaris. Malgré leur notoriété ils restent la cible des stéréotypes.

La Suède a condamné en 2019 la superstar A$AP Rocky à six mois de sursis pour violences. Le rappeur avait plaidé la légitime défense face à des individus menaçants.

Donald Trump prit même sa défense en invoquant un mépris de la part de la Suède, du sort des Noirs américains. Un résumé pertinent, venant d’une source… Très inattendue !