fbpx
Buzz
Partager sur

Booba accuse son rival Kaaris de propager le coronavirus !

Booba accuse son rival Kaaris de propager le coronavirus !

Sur son nouveau profil Instagram, Booba avait promis de rester sage ! Pourtant, le rappeur a récidivé en s'en prenant encore à Kaaris.

Booba l’avait annoncé, les clashs, c’est fini ! Cependant, le rappeur du 92 n’a pas pu s’empêcher de piquer une nouvelle fois Kaaris, son éternel rival. MCE TV vous en dit plus !

C’est avec amour que Booba a fait son grand retour sur Instagram. D’ailleurs, le rappeur ne cesse de le répéter. « Cette page n’est qu’amour. Veuillez respecter, merci ». Grosse déception pour les fans de clashs, leur mentor n’est plus le même. Bon, on vous l’accorde, il n’a pas vraiment eu le choix. C’est à cause de ses embrouilles que B2o s’est fait bannir par la plateforme. Ainsi, il a relayé la « sextape » de Fianso.

Malgré ces promesses de paix et d’amour, Booba reste un grand clasheur dans l’âme. Ainsi, il n’a pas pu s’empêcher de s’en prendre une nouvelle fois à son plus grand rival. Les plus informés savent donc qu’il s’agit de Kaaris. B2o a alors partagé une vidéo délirante dans laquelle l’hygiène du rappeur de Sevran est remise en question.

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Booba se sert du coronavirus pour attaquer Kaaris

Dans la vidéo que Booba a partagée, on entend donc un homme parler de Kaaris. « Salam aleykoum les frères, c’était juste pour vous informer qu’à l’hôpital de Sevran, apparemment, Kaaris à cause de ses pieds, il y a le coronavirus. Il l’a donné à tout le Rougemont. Et apparemment Maes et sa bande, la LDS, ont sécurisé le périmètre ».

En fond, on entend alors Booba se marrer. « C’est chaud, il y a le coronavirus. Kaaris l’a donné à tout le monde. Riska, dit la grande barbe, dit la grande nuque, dit octogone refusé. Il a refusé à cause de ses grands pieds. Bon, je vous laisse, il y a Maes qui m’appelle, c’est chaud. Et apparemment, le ministre de la Santé, Kopp, dit B2o, a alerté à l’avance sur ses grands pieds ».